Amanda Abi Khalil

Amanda Abi Khalil

Artiste

  • Ordre mondial postcolonial, Culture de la mémoire, La réconciliation avec le passé colonial

  • Beirut (Liban)

Amanda Abi Khalil (Liban) est une commissaire d'exposition indépendante basée à Beyrouth. Dans ses projets muséographiques, elle s’intéresse aux pratiques et aux expositions engagées qui portent un regard critique sur les modes de production et de représentation dans le monde de l'art contemporain.
 
Elle a fondé la Temporary Art Platform, une plateforme muséographique dont le but est de sensibiliser le discours artistique et muséal du Liban aux intérêts sociaux par le biais de résidences, de projets de recherche et de commandes d'art public.
 
Abi Khalil enseigne en tant que commissaire d’exposition et sociologue de l'art à l'Académie libanaise des Beaux-Arts (ALBA) et à l'Université Saint-Joseph (USJ) de Beyrouth.
 
Parmi ses expositions récentes, citons When all seemingly stands still, GreyNoise Dubai, Dust (avec Anna Ptak) au CCA de Varsovie – Château Ujazdowski, et Simple past Perfect futures, au Centquatre à Paris. Elle a été nominée pour le Prix du commissaire d’exposition pour les visions indépendantes de l'ICI en 2016 et fut résidente de la Delfina Foundation en 2018.
 
Abi Khalil travaille actuellement à un projet d’exposition entre le Liban et le Brésil en collaboration avec Patrick Pessoa (scientifique, directeur de théâtre et critique d'art de Rio de Janeiro). Le projet comprendra une exposition d'art contemporain et l'échange de résidences d'artistes sur le thème de l'hospitalité, en mettant l’accent sur les pratiques sociales. Ce projet s’inspire de l'histoire migratoire libanaise au Brésil et la grande influence de la diaspora arabe sur les sociétés brésiliennes contemporaines. Son travail de recherche a bénéficié du soutien des Goethe-Instituts Rio de Janeiro et Beyrouth ainsi que de la Delfina Foundation de Londres.

Articles de Amanda Abi Khalil