Exposition Amani. Sur les traces d’un centre de recherche colonial

« Jeunes filles allemandes et leur professeur dans un village indigène. Une mère Wanyakusa montre fièrement ses enfants », photo prise vers 1941, Afrique orientale allemande (ancienne colonie allemande, actuelle Tanzanie)
« Jeunes filles allemandes et leur professeur dans un village indigène. Une mère Wanyakusa montre fièrement ses enfants », photo prise vers 1941, Afrique orientale allemande (ancienne colonie allemande, actuelle Tanzanie) | Photo (détail) tirée de : Afrika in Farben (L’Afrique en couleurs), Helmut et Erna Blenck, publié par la Ligue coloniale du Reich, Munich (édition Fichte-Verlag) 1941 © picture alliance / akg-images
  • 19. septembre 2019 — 31. décembre 2020

  • Ordre mondial postcolonial, L’héritage colonial, Culture de la mémoire, Coopération au développement postcolonial, Production artistique postcoloniale, La réconciliation avec le passé colonial

  • Dar es Salaam (Tanzanie)

Il était considéré comme le joyau scientifique de la période coloniale allemande : le Centre de recherche botanique et agricole d’Amani en Tanzanie. Ethnologues et artistes ont exploré ce projet pilote de recherche scientifique appliquée lancé en 1904 et présentent leur travail à Hambourg et à Dar es Salaam dans une exposition commune.

Le Centre de recherche botanique et agricole d’Amani est un projet pilote allemand de recherche scientifique appliquée lancé en 1904 sur les Monts Usambara de Tanzanie. C’est dans ce lieu que des scientifiques allemands puis tanzaniens firent des recherches sur l’agriculture et la sylviculture, les maladies tropicales ainsi que la faune et la flore de la forêt tropicale. Aujourd’hui, l’ancien Centre d’Amani héberge l’Institut National de Recherche Médicale de Tanzanie.
L’exposition aborde les vestiges ambivalents de la période coloniale allemande, dont Amani était ou aurait dû être le joyau. Des ethnologues et des artistes suivent les traces du Centre – sur place, dans le quotidien de ceux qui travaillèrent là, et à travers les collections conservées à Hambourg – pour documenter la présence souvent surprenante d’histoires coloniales et post-coloniales.

Dates et lieux d’exposition :
19 septembre 2019 au 19 avril 2020
MARKK-Museum, Hambourg / Allemagne
 
3e trimestre 2020
Musée national de Tanzanie, Dar es Salaam / Tanzanie

Organisateurs : Dr. Peter Mangesho (Directeur du Centre de recherche d’Amani, Institut National de Recherche Médicale de Tanzanie) ; Flower Manase (Conservatrice au Musée national de Tanzanie) ; Prof. Dr. Barbara Plankensteiner (MARKK-Museum) ; artistes : Evgenia Arbugaeva (Russie), Rehema Chachage (Tanzanie), Syowia Kyambi (Kenya), Mariele Neudecker (Grande-Bretagne) ; Prof. Dr. Wenzel Geissler (Conservateur invité, biologiste et socio-anthropologue, Université d’Oslo)

Responsable au sein du Goethe-Institut : Frank Werner, Directeur du Goethe-Institut de Dar es Salaam