Projet de recherche Master class d’histoire

Cameroun 1914. Carte de M. Moisel (détail)
CC-BY-ND-SA
  • 11. octobre 2019

  • Recherche de provenance, L’héritage colonial, La réconciliation avec le passé colonial

  • Jaunde (Cameroun)

Le Goethe-Institut forme de jeunes historien.ne.s camerounais.e.s à l’études des archives de l'administration coloniale allemande dans les Archives nationales de Yaoundé.
 
Le Goethe-Institut Cameroun forme de jeunes historien.ne.s et autres spécialistes à l’étude des archives de l'administration coloniale allemande dans les Archives nationales de Yaoundé avec une « master class d’histoire ».
 
Cette master class organisée par le Goethe-Institut propose aux universitaires camerounais.e.s des cours d'allemand, des séances de déchiffrage d’anciens documents manuscrits allemands, des conférences sur l'histoire coloniale et l’opportunité de travailler sur un sujet établi en avance. À terme, le projet sera prolongé en coopération avec l'Université de Yaoundé I par une bourse de recherche pour doctorants.
 
Condition préalable à l'évaluation scientifique des fonds allemands, les Archives fédérales allemandes collaborent avec le Goethe-Institut Cameroun pour sécuriser les 7 000 dossiers de l'administration coloniale allemande qui, dans l’attente d’être classés, sont stockés dans les Archives nationales du Cameroun. Depuis mars 2017, les fonds allemands sont non seulement physiquement conservés, mais aussi triés, réorganisés, enregistrés et archivés. Les archives sont numérisées au fur et à mesure, intégrées aux Archives fédérales allemandes et consultables en ligne au Goethe-Institut Cameroun.
 
Spécialistes impliqué.e.s dans le projet :
 
Dr Esther Olembe, responsable des Archives nationales du Cameroun
Dr Wolfgang Stein, ancien directeur des Archives fédérales

Autres liens :

Cours du Goethe-Institut Cameroun de déchiffrage d’anciens documents manuscrits allemands
 
Archives du Reichskolonialamt en ligne aux Archives fédérales de la République fédérale d'Allemagne
 
Article en lien :

Décolonisation forcée : l'Allemagne renonce à ses colonies en signant le traité de Versailles