Ahmad Shahin Omar Boflot Y crew

Ahmad Shahin Omar Boflot Y crew

Ahmad Shahin Omar Boflot Y crew

Tout a commencé en 1998, lorsque Omar et Yassin se rencontrent en Egypte, à Alexandrie... Omar rappait déjà en anglais au Ghana depuis 1995. Ils fondent un peu plus tard un groupe de rap dont les paroles sont uniquement en anglais et en français
Et c'est là que tout a commencé.
Les possibilités étant limitées, ils enregistraient leurs morceaux sur des cassettes... jusqu'à ce que le groupe s'agrandissent, accueillant nombre de leurs amis dans l'équipe, et change son nom pour Da Strangers qu'il garde de 1999 à 2002. Beaucoup de leurs chansons sont en anglais, arabe et français. Omar, alias Boflot, est en charge de toute la production musicale. Après plusieurs années, l'équipe se dissout et seuls Yassin et Omar restent pour continuer ce qu'ils ont commencé. Ils forment alors un nouveau groupe de rap du nom de Y-Crew, mais cette fois, ils chantent en arabe, ce qui fait d'eux le premier groupe de rap/hip-hop d'Egypte. Toutefois, cela ne les empêche pas de mêler à leurs paroles des passages dans d'autres langues.
En 2003, l'équipe achève son premier album composé de plusieurs chansons.
En 2005, Y-Crew crée un autre groupe indépendant qu'ils appellent Y-Crew Family avec parmi leurs membres "Shahin", arrivé en 2006. Le succès du groupe se confirme en 2010, lorsque certains des membres apparaissent dans le film Microphone, puis en 2012 le groupe se dissout complètement après les événements qui suivent la révolution et influencent les conditions de vie, devenant ainsi le centre de leurs préoccupations. Enfin, en 2014, Boflot et Shahin se retrouvent pour continuer à faire vivre Y-Crew.





 

Standort: Omar Boflot's

Transformé en studio d'enregistrement l'histoire du Y-Crew et du hip-hop/rap d'Alexandrie commence dans l'appartement d'Omar Boflots dans le quartier de Victoria (‎فيكتوريا‎). Depuis plus d'une décennie, l'appartement une pièce est le lieu de rencontre de ce milieu et c'est depuis celui-ci qu'aujourd'hui encore, les talents de demain tels qu'Ahamd Shahin sont lancés même s'il existe depuis un studio séparé.

Omar Boflot’s Flat © Goethe-Institut