Groupe du mois Andreas Bourani

Homme devant un micro
Andreas Bourani | © Dan Schneider

Andreas Bourani est l’un des chanteurs allemands les plus connus de la nouvelle génération. Ses textes sont poétiques, mais simples ; sa musique toujours un peu mélancolique. Ses chansons sont pourtant pleines d’optimisme et d’espoir. Tout comme le chanteur.

Né en 1983 à Augsbourg, le chanteur est adopté peu après sa naissance et porte le nom d’Andreas Stiegelmair. Il n’a jamais connu ses parents biologiques. La question de son identité reste ouverte, ce qui influence fortement sa philosophie de la vie. Il a sa propre définition de l’identité : elle n’est pas fixe, mais toujours en élaboration. Ce n’est pas seulement notre passé qui la détermine, mais aussi notre avenir. On retrouve son regard tourné vers l’avenir dans ses chansons.

Philosophe chantant

Il s’intéresse au chant depuis l’enfance. Sa formation musicale commence avec la musique classique. Il va dans une école d’art et joue du piano, mais d’après ses propres dires, il n’était pas assez assidu pour réussir comme pianiste. Il abandonne l’école peu de temps avant le bac pour se consacrer entièrement à sa passion : la pop. Il est ambitieux et sait ce qu’il veut. Son but : devenir musicien et vivre de sa musique.

La musique pop donne beaucoup de libertés à l’artiste. Cette liberté est importante pour Andreas Bourani. Il veut raconter une histoire dans chaque chanson. La tâche de l’artiste, c’est d’arriver à l’essentiel en peu de temps, comme le font les bons réalisateurs. Mais pas avec des chansons d’amour. Pour lui, les chansons d’amour en allemand sont trop sentimentales et plus proches du style schlager.

Andreas Bourani participe au télé-crochet Die deutsche Stimme (La voix allemande), mais sans grand succès. En 2010, trois ans après avoir déménagé à Berlin, il signe un contrat avec une maison de disque. Pour protéger la vie privée de ses parents, il reprend son nom de naissance Bourani.

Le succès arrive en 2011 avec son premier album Staub und Phantasie (Poussière et imagination), surtout avec le single Nur in meinem Kopf (Juste dans ma tête). Cette chanson explique la signification du titre de l’album. L’imagination de l’homme est sans limite. Nous pouvons tout imaginer, ce qui nous permet d’échapper à la vie quotidienne. Nous sommes pourtant tous issus de la poussière et ces deux éléments forment en chacun d’entre nous une unité. Preuve qu’il en est que Bourani aime la philosophie.

Sa carrière continue vers les sommets. Il sort son deuxième album Hey en 2014 après une tournée en Allemagne. L’album connaît un grand succès. La chanson Auf uns (À nous) devient un grand hit. En plus, la chaîne allemande ARD la choisit comme hymne de la Coupe du monde de football 2014. Un honneur pour Andreas Bourani, même s’il n’aime pas trop le foot.
 
 

Que vive la langue !

La chanson Auf uns montre le talent avec lequel l’artiste manie la langue. Il choisit ses mots comme un poète, mais la simplicité de ses chansons lui permet de toujours se faire comprendre par un large public. Le chanteur aime bien jouer avec la langue. Par exemple, l’expression allemande Ein Hoch auf uns est considérée comme un peu vieillie avant que l’artiste ne la sorte de l’oubli. On reconnaît la même joie de vivre et le même espoir dans la chanson Hey. Elle offre de la consolation à tout un chacun :

« Quand tous les jours sont pareils
Et que le feu cède la place à l’habitude
Quand l’amour devient la guerre
Ne fuis pas
Ça passera
Ça passera »

 
(Paroles de la chanson Hey)
 

Son thème principal n’est pas l’amour, mais le fait de lâcher prise. Lâcher le passé et toujours regarder vers l’avant – c’est le message qu’Andreas Bourani veut transmettre, aussi dans des chansons qui parlent de séparation comme Auf anderen Wegen (Sur différents chemins). Pour pouvoir avancer, il faut rompre avec les vieilles habitudes. C’est la condition pour tout changement.

Andreas Bourani écrit les textes et compose la musique de ses chansons. Il trouve l’inspiration partout. Il lui suffit parfois d’une seule phrase. L’artiste avoue qu’il écoute les conversations d’inconnus. Si quelque chose lui plaît, il le note. On peut lui pardonner cet espionnage car il a déjà prouvé qu’il est un maître de la langue.
 
En 2015, Andreas Bourani collabore avec Sido : la chanson Astronaut (Astronaute) donne une image sombre de l’existence. Le texte nous incite à réfléchir, comme le font toujours les bonnes chansons :

« On aura oublié demain qui on était encore hier
On s’est empiffré et on a oublié de payer
On laisse tout en plan pour plus de cendres et de poussières
On veut que tout aille bien, mais on n’y prête pas attention »


(Paroles de la chanson Astronaut)
 

Une nouvelle tournée a eu lieu en 2017. Un cadeau pour ses fans car on attendra encore un peu pour entendre de nouvelles chansons. Composer un album entier, ça prend quand même un certain temps. Mais hey, Andreas Bourani a certainement nur in seinem Kopf (juste dans sa tête) quelques chansons qu’il va bientôt nous présenter.

DISCOGRAPHIE :

2011 Staub und Fantasie
2014 Hey
2015 Hey Live