A propos du projet

Logo classes bilangue © Bettina Pell© Fred Furgol

La réalité de nos sociétés modernes est plurilingue et pluriculturelle. Les jeunes européens que nous formons dans les établissements scolaires sont à la croisée des cultures, des langues (les langues nationales, familiales, de l’école etc.), des représentations et des croyances de leurs environnements quotidiens. Dans cette hybridation culturelle et linguistique des sociétés du XXIe siècle, leurs identités se construisent et se métamorphosent dans une dynamique constante. Aussi est-il nécessaire d’en prendre conscience et de les accompagner dans cette voie d’ouverture au monde, en particulier dans le (ou les) cours de langues vivantes.

La France a répondu à la demande du Conseil européen des États membres d’encourager l’enseignement précoce des langues étrangères et d’assurer en permanence une offre portant sur plusieurs langues étrangères. Les « classes bilangues » représentent un modèle spécifique d’enseignement plurilingue instauré par le gouvernement. Elles permettent aux élèves de commencer en même temps l’apprentissage de deux langues vivantes étrangères à l’école, en particulier l’allemand avec l’anglais. Elles ont rencontré un franc succès et sont depuis quelques années proposées dans d’autres combinaisons linguistiques.

L’anglais est indéniablement aujourd’hui encore la lingua franca. Cependant, compte-tenu de l’intensité des relations culturelles et économiques entre la France et l’Allemagne, l’allemand représente un atout décisif dans le cursus scolaire des jeunes Français. Environ 820 000 élèves du secondaire l’apprennent à l’école, dont une majorité dans des 'classes bilangues'.

Logo classes bilangue © Bettina PellLe succès de l’apprentissage d’une langue est d’autant plus grand que l'élève réussit à établir des relations entre les deux langues apparentées et à acquérir des stratégies transposables pour l'apprentissage de langues étrangères en général. Lors du colloque « Le défi des classes bilangues » qui s’est tenu à Paris en 2008, il s’agissait déjà de mettre en exergue les avantages de ce modèle d’enseignement et de créer des bases solides pour une pédagogie et une didactique du plurilinguisme.


Ce site Internet est le résultat pratique de ce colloque et a pour objectif de proposer aux enseignants d’anglais et d’allemand du matériel pédagogique pour qu’ils décloisonnent leurs enseignements et mettent en place une pédagogie interlangues et interculturelle, en montant ensemble des projets communs dans leurs cours de langues vivantes. Au travers des activités proposées sur ce site, nous souhaitons leur offrir des idées concrètes et testées dans des ‘classes bilangues’ comme autant de moyens de coordonner les enseignements, de susciter la réflexion des élèves sur leur identité plurilingue et les rendre autonomes dans leurs apprentissage des langues tout au long de la vie.

Les modules, qui représentent pour chaque langue un volume de six heures de cours environ, tiennent compte des programmes français et du cadre européen commun de référence pour les langues (CECRL). En choisissant de proposer des modules de pratiques artistiques au sein des enseignements communs de langues vivantes, nous encourageons les enseignants à s'appuyer sur la richesse des patrimoines artistiques et culturels, sur leur propre créativité et sur celle de leurs élèves, sur leur imaginaire, sur leur expérience, et à prendre en considération, à développer les compétences émotionnelles de leurs élèves. Ils éveilleront leur intérêt pour les langues et les rendront acteurs de leurs propres apprentissages.


modules de pratiques artistiques

Dans l'onglet "vos projets bilangues", le site propose par ailleurs aux enseignants d‘échanger des ídées d’activités réussies dont ils ont fait l’expérience en classe. Nous créerons avec votre aide une cartographie des projets que vous aurez mis en place et renverrons à vos sites académiques sur lesquels ils seront documentés. L’objectif est de constituer une banque de ressources évolutive que d’autres équipes pédagogiques pourront utiliser, et de proposer un forum d’échange sur le sujet.