Hermann Schulz

    Sur le fleuve

    Hermann Schulz (Text)
    Wolf Erlbruch (Illustrationen)
    Hamburg: Carlsen Verlag, 1998
    136 S.
    ISBN 3-551-58035-9

    Le roman d'Hermann Schulz se passe en Tanzanie, colonie britannique, dans les années 30. Friedrich Ganse, missionnaire allemand, rentre de voyage et retrouve sa vie familiale en morceaux: sa femme est morte à la suite d'une fièvre, et sa fille Gertrud est elle même malade. Les villageois se sont entre-temps occupés d'elle. Ils conseillent à l'apathique Ganse de conduire l'enfant le plus vite possible en ville, dans un hôpital européen.

    C' est ainsi qu'il se retrouve assis dans une petite pirogue en train de pagayer jusqu'à la prochaine grande ville. Le voyage durera 5 jours et 5 nuits. La nuit, Ganze accoste pour se ravitailler et se trouver un toit. Bien que ne possédant pas d'argent, et ne parlant aucune des langues africaines qu'il rencontre, le missionnaire blanc est partout bien accueilli et sa fille traitée avec des médicaments à base de plantes locales. La fillette est presque guérie lorsqu'ils atteignent la ville.

    La fin du roman reste ouverte mais le père et la fille pensent s'installer définitivement en Tanzanie. Ils ne sont pas seuls dans cette logique - au cours de leurs nuits passées en brousse, ils rencontrent le géologue allemand Goldschmitt, marié à une Africaine et, plus tard, une Africaine née en Europe de retour dans son pays. Ses parents avaient été déportés vers l'Allemagne pour servir d'objets d'exposition vivants lors de l'exposition coloniale. Au delà de ces deux personnages dont les modèles historiques sont nommément cités, se profile également- subtilement au centre de l'action- l'histoire coloniale allemande.

    Sur le même thème