Raccourcis:

Aller directement au contenu (Alt 1)Aller directement à la navigation secondaire (Alt 3)Aller directement à la navigation principale (Alt 2)

Cinéma au féminin

La Tunisie offre un paysage culturel diversifié au dont la scène cinématographique jouit également d’une reconnaissance internationale. Les femmes y sont toutefois encore souvent sous-représentées. Grâce au projet « Cinéma au féminin », le Goethe-Institut met en avant l’importance du film comme média afin de renforcer le rôle des femmes dans la société tunisienne.
 

Retour à "Transformation & Partenariat"
  • Cinéma au féminin Photo: © privé
  • Cinéma au féminin Photo: © privé

En Tunisie, dix ans après la révolution, la société continue de se mobiliser pour lutter contre certaines formes de discrimination, notamment à l’égard des femmes. Le film revêt en ce sens une importance particulière comme moyen d’expression. Il permet de raconter des histoires personnelles de manière esthétique et empathique et de toucher un large public. Les femmes occupent des rôles de plus en plus variés dans le secteur cinématographique, mais certaines professions restent moins accessibles, notamment dans le domaine technique.
 
Le projet « Cinéma au féminin » vise à sensibiliser les femmes tunisiennes, en particulier les jeunes femmes issues de milieux défavorisés, au cinéma, tout en leur offrant des perspectives professionnelles, ainsi qu’à leur permettre de défendre et exprimer leurs intérêts et leurs expériences de manière subjective, indépendante et autonome. Pour ce faire, les participantes au projet sélectionnées suivent toutes les étapes de la production cinématographique à travers des formations, excursions et stages d'observation  et seront en mesure de produire et de présenter leur propre court métrage en fin de projet.
 

Un projet de et pour les femmes dans l’industrie cinématographique

 
Les participantes sélectionnées sont soutenues mentalement par des coaches ainsi que des experts du secteur cinématographique dans le traitement des thèmes centraux de leurs films, de manière à renforcer leur confiance en soi sur le long terme. Dans des ateliers de base, les participantes acquièrent une large connaissance des différents domaines et activités de l’industrie cinématographique. Des excursions sur des sites de production cinématographique, sur le plateau, dans les studios de cinéma et d’enregistrement permettent d’obtenir un aperçu pratique de l’industrie cinématographique, grâce auquel les participantes ont la possibilité de participer activement aux domaines qu’elles ont choisis. Elles acquièrent ainsi de l’expérience et peuvent échanger avec d’autres acteurs dans ce domaine. Le travail final des participantes, sous la forme d’un court-métrage sur la fin du projet, sert de moyen d’expression pour attirer l’attention sur leurs expériences individuelles, par exemple en matière d’inégalité de traitement et de discriminations. Le film offre ainsi une plate-forme permettant de parler de soi et de ses préoccupations tout en s’adressant à tous les tunisiens. Enfin, les courts métrages produits par les participantes seront présentés lors d’un événement public.
 
Le projet vise à renforcer la confiance et l’estime de soi des jeunes femmes et contribuer ainsi à améliorer le statut social des femmes dans la société tunisienne. Diverses manifestations et débats publics seront organisés dans le cadre du projet.

Un projet du Goethe-Institut, subventionné par le Ministère des Affaires étrangères allemand.