Recherche et technologie

La Fraunhofer-Gesellschaft et le future numérique

La Fraunhofer-Gesellschaft est un organisme qui effectue des travaux de recherche appliquée dans quasiment tous les domaines des la science. Sous la direction du professeur Karlheinz Brandenburg, une équipe de chercheurs de l’Institut Fraunhofer d’Erlangen a mis au point le procédé de compression de données MP3.

Sie benötigen den Flashplayer , um dieses Video zu sehen

Auteur: Dirk Kämper
Download SymbolTexte du film (PDF, 20 KB)

Une invention qui modifia profondément – voire révolutionna – le monde de la musique. Ce film propose une interview du professeur Brandenburg ayant pour sujet les conséquences de cette invention. La structure particulière de la Fraunhofer-Gesellschaft rend également possible la réalisation du nouveau projet sur lequel travail actuellement le professeur Brandenburg: le développement du cinéma numérique, avec la perfection de l’image et du son. Conséquence inattendue, cette technologie pourrait même revigorer le „petit film“, le film d’auteur, comme le montre le programme de cinéma culturel numérique „delicatessen“.

L’abréviation MP3 est celle de la norme ISO-MPEG Audio Layer-3. Elle désigne, pour l’expliquer de façon simple, un algorithme mis au point par l’Institut Fraunhofer d’Erlangen, qui permet de réduire par un facteur de 12 la quantité de données d’un CD audio sans causer de perte de qualité perceptible. Ce procédé se fonde sur le principe de la filtration de sons et de fréquences non perceptibles par l’ouïe humaine, mais qui sont pourtant bien présents dans chaque morceau de musique, et génèrent donc des données.

Le professeur Brandenburg dirige aujourd’hui l’Institut Fraunhofer d’Ilmenau, en Thuringe, spécialisé dans les technologies numériques des médias. Le système de sonorisation de cinéma IOSONO mis au point par cet institut ne convient pas seulement aux salles de cinéma: il a aussi fait ses preuves à l’occasion de spectacles de grande envergure, comme au festival d’art lyrique de Bregenz. A Hollywood, la technologie IOSONO a suscité un vif intérêt lors de sa présentation. L’Allianz D-Cinema de la Fraunhofer-Gesellschaft (le réseau Fraunhofer pour le cinéma numérique) est membre de la commission internationale chargée d’établir les normes du cinéma numérique de l’avenir.

Elle est formée par cinq instituts de la Fraunhofer-Gesellschaft: celui d’Ilmenau, mentionné plus haut, celui d’Erlangen, spécialisé dans les circuits intégrés, l’Institut Heinrich-Hertz de Berlin, spécialisé dans les technologies des communications, l’institut spécialisé dans l’architecture d’ordinateur et les technologies du logiciel – lui aussi situé à Berlin – et l’Institut de St. Augustin, qui est spécialisé dans les communications et les médias.

Dans le domaine du cinéma, on s’attend à ce que la numérisation totale fasse sa percée au cours des prochaines années. Actuellement, la technologie se trouve certes proche du but, qui consiste à satisfaire à des exigences très élevées de qualité d’image et de son, mais elle n’y est pas encore complètement parvenue. La caméra présentée dans le film ne satisfait pas encore à toutes les attentes. Cet objectif devrait pourtant être atteint au cours de l’une des prochaines étapes de son développement. L’obstacle le plus important sur la voie de la numérisation totale, c’est la réticence des exploitants de salles de cinéma à investir beaucoup d’argent dans une technologie de projection complètement nouvelle. Les experts sont cependant d’avis que ce n’est qu’une question de temps avant que les grands distributeurs de films ne se mettent à adopter les produits numériques, en raison de leur flexibilité élevée, de l’économie de coûts et de la protection des droits d’auteur qu’ils permettent. Cela ne laisserait ainsi aux exploitants de salles pas d’autre choix que celui de leur emboîter le pas. Une des visions, qui ne semble aujourd’hui plus tellement inaccessible, serait de lancer via satellite le même film le même jour dans les salles du monde entier. L’objectif visé ici est de prévenir la fabrication de copies pirates et illégales, ainsi que leur mise à disposition sur Internet avant le lancement officiel. Selon un autre scénario, c’est au plus tard l’évolution du cinéma vers le format 3D qui va provoquer le changement complet et le passage à la technologie numérique. Car il existe aujourd’hui déjà non seulement des films produits spécialement dans le format 3D, mais aussi la possibilité de convertir des vieux films au format 3D au moyen d’un logiciel. On prédit un grand avenir au cinéma en trois dimensions, en raison notamment de sa supériorité par rapport au cinéma de salon.
Goethe-Institut e. V. 2005
Sur le même thème

L'Allemagne pense

Deutschland denkt
Les scientifiques allemands sont nombreux, mais comment trouver le spécialiste pour tel ou tel projet d'actualité ?