Musique

Adrian Nabi, avantgardiste

Seit etwa zwanzig Jahren ist Adrian Nabi mit der HipHop-Kultur verwachsen. In einem Rundgang durch Kreuzberg, einem Stadtteil von Berlin, zeigt und erklärt Nabi die Arbeiten einiger Streetartists wie z.B. Influenza, Brad Downey sowie Darius Jones und stellt neben seinem Magazin Backjumps auch das Projekt Backjumps The Live Issue vor. Ein Beitrag über urbane Kunst, die die Stadt zur Galerie und die Wände zur Leinwand macht.

Sie benötigen den Flashplayer , um dieses Video zu sehen

Réalisation: Neco Celik
Download SymbolTexte du film (PDF, 21 KB)

Adrian Nabi s’enfuit de la maison familiale à 16 ans et trouve refuge auprès d’amis de la scène hip hop. Comme il ne présente aucun talent pour manier les bombes de couleur, il s’attèle plutôt à un rôle de relations publiques. Il établit des contacts avec des Français et de jeunes afro-américains stationnés à Berlin et férus de hip hop. Il prend bientôt sous son aile de jeunes rappeurs et artistes du tag, originaires d’Allemagne et de l’étranger.

Adrian Nabi est l’une des figures les plus emblématiques et les plus compétentes dans le domaine de l’art pratiqué dans les rues. Avec « Backjump The Live Issue », il a présenté une nouvelle facette du Street-Art et, avec ses idoles et le contexte historique aujourd’hui trentenaire, un potentiel artistique dont il faudra désormais tenir compte.

Rainer Artist 6 Brendel, comme se fait appeler officiellement le "peintre des six", marque la ville de son empreinte. Par l’omniprésence de ses caractères, il a pratiquement la mainmise sur elle. Il pratique son art depuis des années et pas seulement à Berlin mais aussi à Paris, Bruxelles, Stuttgart, Hambourg et Kassel. Qui ne connaît pas, à Berlin, ses six, furtivement peints sur des affiches ou de vieux objets. Lui, par contre, ne se montre pratiquement pas. Personne ne peut imaginer que ses dérives nocturnes aient un lien avec l’art, pas même ceux qui passent quotidiennement devant les milliers d’espaces peints par lui.

Stéphane Bauer dirige depuis 2002 le Centre culturel et est responsable des programmes et de l’organisation. Il a étudié la sociologie et collaboré à la fédération allemande estudiantine pour le travail d’éducation de Bonn avant de travailler en indépendant à l’Ecole des Beaux-Arts de Berlin. Depuis juillet 1990, il gère le centre culturel de Berlin-Kreuzberg. Depuis 1994, il est également curateur d’expositions audit Centre ainsi qu’à la Nouvelle Société des Beaux-Arts de Berlin (Neue Gesellschaft für Bildende Kunst e.V.)

AKIM est né en 1977 au Vietnam. A huit ans, il est adopté par une famille allemande. En 1990, il découvre le monde des graffitis et a, depuis, participé à des expositions de groupe dans toute l’Europe.
Goethe-Institut e. V. 2004

    Musique électronique allemande

    Tendances d´aujourd´hui et évolutions essentielles des dernières années. Liens vers les clubs, les festivals, sélection d´activités du Goethe-Institut