Culture politique

Pester Lloyd

Le film de KuBus sur le journal de langue allemande de Budapest « Pester Lloyd », présente des impressions de la métropole sur le Danube, informe sur la situation actuelle du journal et sur son histoire riche en tradition depuis 1854, sur la base de photos historiques du 19ème siècle.

Sie benötigen den Flashplayer , um dieses Video zu sehen

Réalisation: Michael Kluth
Download SymbolFilmtext (PDF, 26 KB)

Le 1er janvier 2004, le journal « Pester Lloyd » fête ses 150 ans (parution interrompue de 1945 à 1994). Fondé en 1854, ce journal de langue allemande s’est développé au cours du 19ème siècle pour devenir l’un des plus importants quotidiens de la double monarchie impériale austro-hongroise. Ce journal avait une édition du matin et du soir. Ses rubriques les plus importantes étaient : la politique, l’économie et la culture.

C’est en 1879 que les deux villes de Buda et de Pest ont été réunies. C’est ainsi que débuta l’essor rapide d’une nouvelle métropole européenne : en l’espace de quelques décennie, le nombre d’habitants est passé de quelque 100 000 personnes à un Million vers 1900. Jusqu’à la Première Guerre mondiale, Budapest abritait quelque 900 publications en langue allemande. La majorité de la bourgeoisie de Budapest parlait l’allemand.

Falk Miksa, le conseiller de l’impératrice Elisabeth (« Sissi ») était le rédacteur en chef le plus important du « Pester Lloyd ». De nombreux auteurs hongrois écrivaient pour ce journal. Parmi les auteurs réguliers, on comptait aussi de nombreux écrivains de langue allemande: entre autres Franz Werfel, Alfred Polgar, Egon Erwin Kisch, Franz Molnar, Stefan Zweig, Heinrich Mann. Thomas Mann a écrit dans le « Pester Lloyd » (1936/37) des articles contre l’Allemagne hitlérienne.

1945 a vu la fin provisoire du journal. Les derniers exemplaires sont parus en pleine fuite devant les SS allemands, les fascistes hongrois et l’armée russe. Pendant le régime de Kádár, le « Pester Lloyd » ne pouvait pas paraître. Cinq ans après le tournant politique du pays, en 1994, le journaliste culturel allemand Gotthard B. Schicker acquiert la licence pour poursuivre l’exploitation de ce journal de tradition. Désormais, il paraît sous forme hebdomadaire et a conservé ses rubriques traditionnelles: politique, économie et culture. Imprimé à quelque 15 000 exemplaires, il possède env. 8 000 abonnés dans toute l’Europe. Parmi ses auteurs, on compte les grands écrivains hongrois Peter Esterházy, György Konrád, le Prix Nobel de Littérature Imre Kertész, István Eörsi, Peter Nadás et László F. Földenyi.

Le « Pester Lloyd » est la publication en langue étrangère au plus fort tirage de Budapest. A partie de mai 2004, lorsque la Hongrie rejoindra l’Union européenne, le « Pester Lloyd » pourrait occuper une fonction de pont culturel entre la Hongrie et l’Europe occidentale.
Goethe-Institut e. V. 2004
Sur le même thème

Migration et intégration

La migration transforme les cultures. Le Goethe-Institut est le reflet de cette évolution en Allemagne et dans le monde, et s’engage pour l’intégration linguistique des émigrés.

1968: 40 ans après

Quels bouleversements les événements de 68 ont-ils entraînés ?