Raccourcis:

Aller directement au contenu (Alt 1)Aller directement à la navigation secondaire (Alt 3)Aller directement à la navigation principale (Alt 2)

Groupe du mois
Max Giesinger

Max Giesinger
Max Giesinger | © Kai Marks

Euro 2016 : toute l’Allemagne vit au rythme de la compétition de foot et chante dans la fan zone pleine à craquer :

« Arrivés de si loin et ayant vu tant de choses,
il s’est passé des choses que nous ne comprenons pas,
Cela ne va pas être simple, mais vous allez y arriver.
Car vous n’êtes pas seuls.
Derrière vous, se tiennent 80 millions. »

 


Depuis l’EURO 2016, Max Giesinger est connu dans toute l’Allemagne. Avec la version de sa chanson 80 Millionen adaptée pour la compétition, ce nouvel artiste originaire de Karlsruhe a séduit les fans allemands. La version originale est une chanson d’amour qui souligne la part de hasard d’une rencontre entre deux personnes entre 80 millions [nombre d’habitants en Allemagne]. La nouvelle version est rapidement propulsée en tête du hit-parade et devient l’hymne inofficiel de l’EURO. C’est ainsi que Max Giesinger a percé pour de bon sur la scène musicale, après de nombreuses tentatives.

La persévérance paye !

Depuis qu’il a été sur scène pour la première fois à l’âge de 13 ans, Max Giesinger savait qu’il ferait carrière en tant que musicien. Ce nouvel artiste de la scène pop allemande, habitant Hambourg aujourd’hui, débute au lycée dans divers petits groupes ; une fois le bac en poche, il chante dans la rue en Australie et en Nouvelle-Zélande. Il fait aussi de nombreuses reprises qu’il poste sur YouTube. En 2011, il participe à « The Voice of Germany » : chouchou du public, il réussit à accéder en finale, mais terminera seulement à la quatrième place. S’ensuivent la sortie de son premier single Dach der Welt (Toit du monde) et une tournée dans toute l’Allemagne, mais sa popularité initiale diminue petit à petit. En 2014, son premier album Laufen lernen (Apprendre à marcher) ne rencontre pas le succès escompté. C’est en 2016 qu’il arrive à renouer avec le succès dans toute l’Allemagne avec son 2ème album Der Junge, der rennt (Le garçon qui court) où figure le tube 80 Millionen avec sa version EURO.

« Mon premier album était plutôt dans le style auteur-compositeur-interprète. Beaucoup de ballades, de la gratte dans chaque chanson, le tout était plutôt quelque chose de doux. Le deuxième album est bien moins linéaire. Les histoires sont devenues plus concrètes et plus personnelles. » (Interview avec le SCHiCK Magazin, 26.04.2016)

Dans son premier album, on sent que Max Giesinger essaie de trouver son identité artistique ; le titre Laufen lernen (Apprendre à marcher) prend tout son sens. On y trouve majoritairement des chansons sur l’amour. Unser Sommer (Notre été), une chanson plutôt légère, traite par exemple d’un amour d’été duquel on peut difficilement se séparer, comme il est difficile au début de l’automne de se séparer de l’été. Dans Irgendwas mit L (Quelque-chose avec L), on retrouve cette légèreté et cette bonne humeur : un lendemain de fête, on ne se souvient plus du nom de son flirt de la veille. On retrouve cependant des mélodies plus douces dans les chansons 50 Jahre (50 ans) ou Wenn alles verstummt (Lorsque le silence se fait), dans lesquelles Max Giesinger chante l’amour inaccompli et même perdu.

Son deuxième album semble par contre déjà plus profond. Pourtant, il n’a toujours pas trouvé son style musical comme le confirme le titre de son album Der Junge, der rennt (Le garçon qui court). Max Giesinger affirme lui-même : « Je suis un mec qui a la bougeotte, je veux vraiment d’abord découvrir le monde avant que le garçon arrive enfin quelque part » (Interview avec le SCHiCK Magazin, 26.04.2016). Ses textes plutôt autobiographiques racontent sa vie, avec ses hauts et ses bas. On y entend les propres histoires du chanteur pop bien sympathique. Dans Wenn sie tanzt (Lorsqu’elle danse), il chante une mère célibataire qui essaie de gérer du mieux qu’elle peut son travail et ses enfants en laissant son rêve « de danser » de côté.
 
La musique germanophone est à la mode !

Aujourd’hui, de plus en plus d’artistes font le choix de chanter en allemand, ce qui est de plus en plus accepté et bien accueilli en Allemagne. Max Giesinger fait justement partie des défenseurs de la musique germanophone. Dans une interview avec le journal Badische Neueste Nachrichten, il dit : « On devient de plus en plus sensibles et attentifs aux textes en allemand. Les chansons sont mieux aussi. Le niveau monte et je kiffe cette évolution. Je suis heureux d’y avoir trouvé ma place. » (24.07.2016)

En février 2017, Max Giesinger va donner probablement 19 concerts à travers l’Allemagne et la Suisse. Il est donc grand temps de voir et d’écouter ce chanteur sympathique de plus près !
 
Discographie :

- Unser Sommer (EP, 2013)
- Laufen lernen (2014)
- Der Junge, der rennt (2016)