Raccourcis:

Aller directement au contenu (Alt 1)Aller directement à la navigation secondaire (Alt 3)Aller directement à la navigation principale (Alt 2)

Groupe du mois
Käptn Peng & Die Tentakel von Delphi

Käptn Peng und die Tentakel von Delphi
Käptn Peng und die Tentakel von Delphi | © Maxim Abrossimow

Käptn Peng & Die Tentakel von Delphi sont un collectif d’explorateurs des sept mers linguistiques. Leur musique se nourrit de tous les genres, du hiphop acoustique aux fusions indie-punk-rock, du dubstep au funk-trash chamanique.

„Bienvenue dans les pattes des tentacules
Pas de retour, avalé par le spectacle
Sans boussole et sans oracle
se déploie un débâcle difficile devant toi
Tu as perdu tes jambes et tes oreilles
Dans ton corps des professeurs commencent à creuser
Tu ne réussiras jamais de m’écrouer par terre
parce que l’espace est tordu et le temps courbé.“


C’est avec ces mots que Käptn Peng und die Tentakel von Delphi (Capitaine Peng et les tentacules de Delphi) commencent le titre Absolem de leur premier album. Ce n’est pourtant pas le premier album de Robert Gwisdek (Käptn Peng) né en 1984 à Berlin, et pas non plus son premier essai créatif. Fils de comédiens allemands célèbres (Corinna Harfouch et Michael Gwisdek), il joue son premier rôle à l’âge de 5 ans, fait ensuite des études de théâtre à l’école supérieure de film et de télévision à Potsdam, tient plusieurs rôles dans des productions de film (p. ex. NVA de Leander Haußmann ou Renn wenn Du kannst de Dietrich Brüggemann) et obtient ainsi plusieurs distinctions. En 2014, il écrit même un livre, La pomme invisible, et enregistre régulièrement des livres audio.

 « Le hiphop est un étalon arabe qui est souvent chevauché par des chameliers »

En 2009, il fonde le duo Shaban und Käptn Peng avec son frère aîné DJ Shaban (Johannes Gwisdek, compositeur de musique de cinéma). Dans leur premier album Die Zähmung der Hydra (Le domptage de la hydre) du label Kreismusik ils rappent en allemand, mais leur style ne ressemble pas au rap que l’on entend habituellement : Au lieu d’une attitude de gangster et d’un rap de crâneur ce sont des monologues dadaïstes pleins de jeu de mots accompagné de sons électroniques affectueusement composés par DJ Shaban. Les deux frères constituent alors l’antithèse avec d’autres rappeurs germanophones et prouvent en même temps qu’il existe un rap allemand intelligent. Comme le dit ainsi le Käptn lui-même : « Le hip-hop est un étalon arabe qui est souvent chevauché par des chameliers  »
Cela plaît beaucoup au public exigeant. On parle beaucoup de la musique de Käptn Peng et de DJ Shaban sur Internet, car inclassable. Grâce à cela, leur premier album ne nécessite presque pas de campagne publicitaire.

 
Le capitaine et son équipage

Ding dong, nous vous rendons visite / Nous sonnons à la porte et on vous apporte du rythme et du gâteau / goûtez-le / nous l’avons cueilli nous-même / d’un arbre de gâteau de rythme, allez-y goutez-le

En 2012, trois autres musiciens embarquent sur le bateau du Capitaine et forment désormais le groupe Käptn Peng & Die Tentakel von Delphi étant selon eux une collectivité d’exploration des sept mers linguistiques. Ils hissent les voiles et partent pour une Expedition ins O (Expédition dans le O ; Label Kreismusik). Le premier album de ce nouveau collectif de musiciens maintient son style habituel mais crée aussi quelque chose d’entièrement nouveau.
Käptn Peng reste fidèle à son style et récite ses textes à la fois de manière névrotiques et philosophique avec une pointe de rébellion en rajoutant une voix plutôt laconique. Ou l’on retrouve de la poésie qui invite à la fête, ou il y a de la musique forte et provoquante afin de dénoncer les valeurs déficitaires de la société. Mais les chansons invitent aussi à la méditation sur la vie en général. Les thèmes sont toujours concoctés à la Peng – quand on écoute leur musique, on découvre toujours un nouvel angle de vue même si on a déjà écouté dix fois la même chanson. On part en voyage dans la psyché du chanteur et on y découvre toute l’étendue de la sémantique allemande. En vue de toutes ces considérations philosophiques - étant même parfois du solipsisme - il est parfois recommandé de débrancher sa conscience de temps à autre afin de ne pas perdre la tête.

Êtres humains, enchanté de vous voir / Approchez, mettez-vous à l’aise / Les mains vers la  tête et tournez-vous / Dévissez et enlevez la cervelle / Allez à l’entrée et donnez-la au videur / Dites-lui « bon courage et ne bougez-pas » / Enlevez les vêtements et laissez-les au bar / Puis planez sur la piste de danse tout nu et sans cervelle

L'Odyssée de Peng

L’équipage du capitaine crée ses propres beats sur leur texte. Celui qui pense trouver un synthétiseur ou une boîte à rythmes ne trouve rien du tout. Presque tout est produit par eux-mêmes (« Nous faisons tout nous-mêmes »). Les Tentakel von Delphi utilisent des instruments comme la guitare ou la contrebasse. Mais on retrouve aussi des objets du « quotidien », tels qu’une bétonnière, de la vaisselle, des brosses, des klaxons à vélo, des boîtes en plastique, des scies à métaux que Moritz, Boris, Peter et DJ Shaban transforment en fond sonore derrière les textes de Käptn Peng.
La boussole de Käptn Peng n’est pourtant plus seulement fixée sur le hiphop. Elle balance plutôt dans des directions différentes ; en effet, il n’est pas facile de coller une étiquette sur leur musique. Pendent que Käptn Peng monte sur des tigres aux dents de sabre, plonge avec des orques et discute des questions existentielles avec des animaux en chaussettes, les auditeurs avisés ont des sensations auditives entre le hiphop acoustique, des fusions punk, de rock indépendant et du dubstep ainsi que du funk chamanique.
Expedition ins O est un album extrêmement frais et intelligemment monté qu’il ne faut pas jeter si facilement par-dessus bord ! Même après avoir écouté leur musique de maintes fois, on ne s’en lasse pas et donne souvent une certaine envie de chauffer la piste de danse. Käptn Peng & Die Tentakel von Delphi mettent la barre musicale tellement haute que personne n‘éprouve l‘envie de danser un limbo de niveau. 
 
Discographie :

Shaban & Käptn Peng
- Die Zähmung der Hydra (2012, Kreismusik)

Käptn Peng & Die Tentakel von Delphi
- Expedition ins O (2013, Kreismusik)
- Alki, Alki – Soundtrack und Käptn Peng-Songs (2015, Kreismusik)
- Live in Berlin (2017, Kreismusik)