Raccourcis:

Aller directement au contenu (Alt 1)Aller directement à la navigation secondaire (Alt 3)Aller directement à la navigation principale (Alt 2)

Groupe du mois
Northern Lite

3 hommes sur fond noir
Northern Lite | © Ledger Line-Northern Lite

Trois Thuringiens s’inventent une musique : Northern Lite, ce serait comme un partenariat qui marche plutôt bien entre électro et rock, entre mélancolie et joie de vivre, entre douleur et énergie. À chaque album, les trois membres originaires d’Erfurt se réinventent tout en restant fidèles à leur thématique, à leur gravité et parfois même aussi à leur noirceur.
 

Il était une fois en 1997...

... lorsque Andreas Kubat et Sebastian Bohn fondèrent un groupe de musique. Cela fait déjà 20 ans maintenant. À ses débuts, le groupe faisait plutôt de la techno, mais en 2001, le guitariste Larry Low rejoint le groupe et contribue alors activement au son unique du groupe : le techno-rock. En 2004, Larry Low est remplacé par Sascha Littek, lui-même remplacé par Frithjof Rödel alias Ringo Fire. Beaucoup de changements à la guitare, mais Kubat au chant et Bohn au synthé restent.

Les garçons venus de Thuringe gagnent en notoriété grâce à des concerts dans des petits clubs en Allemagne, Espagne, Angleterre et au Japon. Leur concept musical plutôt original plaît et c’est ainsi que Northern Lite s’invite à la radio, sur les grandes scènes ainsi qu’à la télévision.

Petit groupe, grande carrière

Le groupe perce avec la chanson Reach the Sun. Le refrain : Wanna reach the sun, gonna move the earth, I will fight the time, get to know your mind (Je voudrais atteindre le soleil, bouger la terre, je voudrais combattre le temps, connaître ton esprit) sonne presque comme un mantra insistant. La voix à la fois lourde et douce de Kubat nous berce, accompagnée des sons de synthé et de guitare de rock.

Avec leur son exceptionnel, ils obtiennent des prix comme le Dance Music Award dans la catégorie “Best Indie/Electronic Artist” et en 2007, ils représentent la région de Thuringe au Bundesvision Song Contest – avec Enemy, leur première et unique chanson en allemand : Mon amour est mon plus grand ennemi et je ne peux pas m’en défendre. Il monopolise tout. Malgré des textes un peu mélancoliques, leur musique est assez dansante, il suffit de voir l’un de leurs concerts pour en avoir la preuve.

Vodka, cigarettes et Red Bull

Dans une interview à la radio egoFm en 2015, le groupe décrit son style de musique ainsi : « Northern Lite, c’est comme le panier que tu promènes dans le rayon des alcools forts. Tu y jettes quelques bouteilles de vodka et de rhum Havana, puis tu rajoutes quelques Red Bull et un coca et quand t’es à la caisse, tu prends des Lucky Strike. Pas le mode de vie le plus sain, mais on voit tout en double. » (Northern Lite chez egoFm 2015)

Pour leur 20ème anniversaire, ils sortent un best-of de leur carrière musicale. Mais ce groupe de Erfurt n’est pas fatigué pour autant. Northern Lite va encore nous enrichir avec de nombreuses expérimentations sonores. Aux 20 prochaines années !
 

Discographie :

1999: Small Chamber Works
2004: Reach the Sun
2005: Temper
2006: Unisex
2008: Super Black
2009: Letters & Signs - Part One
2010: Letters & Signs - Part Two
2011: I Like
2012: We Are - Live from Berlin
2013: Memory Leaks
2015: Ten
2016: Shuffle Play
2016: 23 (Best of)