Raccourcis:
Aller directement au contenu (Alt 1)Aller directement à la navigation secondaire (Alt 3)Aller directement à la navigation principale (Alt 2)

Groupe du mois
Nuage & Das Bassorchester

3 jeunes hommes devant un mur technologique
Nuage & Das Bassorchester | © Thomas Westner

« Des sons résonnant comme une cave », c’est ainsi que l’on peut décrire la musique du jeune groupe de post-punk allemand, répondant au nom de Nuage & Das Bassorchester. Originaires de Bergkamen dans la région de la Ruhr, les membres de ce groupe s’ennuient dans cette petite ville et décident donc en 2014 de se rassembler et de poster leurs propres compositions sur internet. Deux ans plus tard, ils sortent leur premier album „Ästhetisch. Sympathisch. Kaputt“ (« Esthétique. Sympathique. Cassé. »).

#NuageDuArsch

C’est au sein de l’orchestre de leur ancienne école que Julian Nowakowski (guitare) et Philip Langenbach (batterie) se rencontrent, l’idée de créer leur propre groupe leur vient alors à l’esprit. Après différents noms et différentes compositions du groupe, ce sera « Nuage & Das Bassorchester ».

Au début, le groupe se nommait seulement « Nuage », « juste à cause de la sonorité » selon Philip. Par la suite, le duo est rejoint par le bassiste David Langenbach pour un concert ; dès lors, le groupe se nomme « Nuage & Das Bassorchester » – tout simplement.

Ils ont ainsi enregistré eux-mêmes de nombreuses chansons qu’ils ont ensuite postées sur le net, dans l’espoir de toucher un maximum de monde.

Ästhetisch. Sympathisch. Kaputt. (Esthétique. Sympathique. Cassé.)

C’est Pogo McCartney, bassiste du groupe „Messer“ qui découvre Nuage & Das Bassorchester et leur propose d’enregistrer d’autres titres. Ces titres seront mixés par Christian Bethge au studio d’enregistrement Rama à Mannheim, et sortent en 2016 sur l’album « Ästhetisch. Sympathisch. Kaputt » (200 exemplaires). Ils enchainent alors les concerts aux Pays-Bas, en Allemagne et en Autriche, avec notamment les groupes Drangsal, Messer, Gewalt, Ton Steine Scherben, Karies et Friends of Gas.
 

La musique dansante la plus maussade que l’on puisse imaginer 

Les trois musiciens ont répété dans une petite cave, dont on retrouve souvent l’atmosphère dans leurs chansons. Les textes restent au second plan. David révèle dans une interview radio : « Il faut dire qu’aucun membre du groupe ne sait chanter. » Ils ont toutefois décidé d’inclure des paroles afin de rendre l’écoute plus facile. Et ça fonctionne. Avec des textes directs et une basse éraillée, le groupe réussit à rendre l’ambiance d’un club-cave. « Dans des chansons comme Meine Schuld (Ma faute) ou Tanzlied (gegen dich) (Musique dansante (contre toi)), on peut presque sentir les murs humides et les sols collants », selon M.M. Mays.

Je ne sais plus qui tu es
Toi-même tu ne l’as
- heureusement -
jamais su.
Tu étais pourtant quelqu’un.
Je préfère regarder ailleurs.
Ce que tu veux être,
Ce n’est toujours pas toi.

 
(Source : Tanzlied (gegen dich))
 

Es lohnt (sich) (Ça en vaut (la peine))

Grace à leurs spectacles et concerts, Nuage & Das Bassorchester a signé chez This Charming Man Records. Un nouvel album (Es lohnt) est prévu à l’automne 2018, avec des titres à nouveau enregistrés par McCartney et mixés par Bethge.

Pour la maison de disque indépendante de Münster, le nouvel album est « attendu avec impatience depuis longtemps ».

Certes, il y aura des similitudes avec le premier album, « le son sera encore sacrément sale et vigoureux, mais il s’émancipera fortement des grandes références du groupe ».

Le groupe séduit avec huit nouvelles chansons aux différentes instrumentations allant du « post-punk puissant » à des « voix aux allures de wave/goth »

« Si l’on veut, leur musique est la musique dansante la plus maussade que l’on puisse imaginer », nous assure le label de Münster.

L’album est en prévente depuis le 15 septembre, il sera en vente le 26 octobre. Et comme son nom l’indique : „Es lohnt sich" (Ça en vaut (la peine)).

 

DISCOGRAPHIE :

2015 Kaputt (EP)
2016 Ästhetisch. Sympathisch. Kaputt.
2018 Es lohnt