Le Prix Nerval-Goethe

Photo représentant une pile de livres © dr

Le Goethe-Institut de Paris, la DGLFLF, la DLF et la Sorbonne décernent ensemble un nouveau prix de traduction littéraire de l’allemand vers le français.

Le Prix Nerval-Goethe a pour but de récompenser la traduction en français d’un ouvrage allemand et l’ensemble de l’œuvre d’un traducteur chevronné. Il sera décerné à Paris tous les deux ans à partir de 2018.

Le nouveau prix remplace le Prix Gérard de Nerval SGDL/Goethe-Institut qui récompensait, entre 2011 et 2016, la traduction en français d'un ouvrage allemand et était doté conjointement par la SGDL (Société des Gens de Lettres) et le Goethe-Institut. Ce prix faisait suite au Prix Gérard de Nerval (1989-2011), uniquement doté par la SGDL.

Le jury du Prix Nerval-Goethe est composé de Claire de Oliveira (Présidente), Bernard Banoun, Isabelle Kalinowski, Serge Niemetz, Françoise Toraille et d’un représentant du Goethe-Institut de Paris.

Doté de 8 000 euros ce nouveau prix Nerval-Goethe et soutenu financièrement par la DGLFLF (Délégation Générale à la Langue Française et aux Langues de France), la DLF (Défense de la Langue Française), la Sorbonne et le Goethe-Institut de Paris.

La première remise du prix a eu lieu le 31 janvier 2018 à l’Hôtel de Beauharnais à Paris et a récompensé Gilles Darras pour sa traduction de l’ouvrage de Franz Grillparzer, Drames Antiques (Sappho, La Toison d’or, Les Vagues de la mer et de l’amour), publié en septembre 2017 par Les Belles Lettres.

Gilles Darras est maître de conférences à la Sorbonne, où il enseigne la littérature allemande. Spécialiste de la période classique et romantique, il est l'auteur d’une thèse ainsi que de plusieurs études sur Schiller, dont il a en outre traduit deux pièces : La Conjuration de Fiesco à Gênes (L’Arche, 2001) et Wallenstein (L’Arche, 2005).

 

Discours de remerciement à l’occasion de la remise du prix Nerval-Goethe 2018
Hôtel de Beauharnais, Paris, le 31 janvier 2018