«ALL»ES
« Action pour l’Allemand dans l’Enseignement Supérieur »

Alles Photo : Goethe-Institut

Qu’est-ce qu’«ALL»ES ?

«ALL»ES signifie Action pour L’Allemand dans L’Enseignement Supérieur. C’est un programme impliquant de grandes institutions et associations en matière de culture et d’enseignement. «ALL»ES est un projet du Goethe-Institut et du DAAD.
Nos actions s’inscrivent dans une collaboration étroite avec nos partenaires et le réseau des associations et institutions franco-allemandes : (Université franco-allemande – DFH-UFA, Office franco-allemand pour la jeunesse – OFAJ, Office allemand d’échanges universitaires – DAAD) ainsi que des associations spécialisées pour l’allemand (Association des germanistes de l’enseignement supérieur – AGES, Association de Développement de l’Enseignement de l’Allemand en France – ADEAF, Union des Professeurs de Langues des Grandes Écoles – UPLEGESS).

Pourquoi «ALL»ES ?
 

L’Action pour l’Allemand dans l’Enseignement Supérieur se justifie plus particulièrement dans le domaine de l’enseignement supérieur. Si le pourcentage des apprenants d’allemand demeure constant à l’école, le nombre des étudiants germanistes ou qui veulent intégrer l’allemand dans leurs études chute de manière dramatique. En favorisant la rencontre d’étudiants et d’élèves, «ALL»ES se positionne à la jonction de l’école et des études supérieures pour stopper ce recul grâce à une campagne de promotion à long terme.

 

Comment fonctionne «ALL»ES ?

 «ALL»ES se fonde sur la motivation d’étudiants en filière universitaire en lien avec l’allemand et l’espace germanophone.
En binôme (un non-spécialiste et un germaniste), ils se rendent dans les écoles, les collèges et les lycées où, grâce à leur propre choix de filière et à leur parcours, ils jouent le rôle d’« ambassadeurs » pour la promotion de l’allemand et la poursuite de l’apprentissage de cette langue à l’université.
Au cours de leurs visites dans les lycées (et collèges), qui ont principalement lieu en classe de première, ils informent sur de nouvelles filières universitaires, sur des stages et des séjours en Allemagne pendant les études et rendent compte, en partie grâce à leur propre expérience, de l’atout que l’allemand représente sur le marché du travail dans les secteurs public et privé.