Table ronde en ligne L’héritage politique d’Angela Merkel

Angela Merkel de dos © Shutterstock

Lu, 19.04.2021

En ligne

L'inscription est gratuite et obligatoire.
Veuillez noter que l'interprétation simultanée est disponible uniquement via l'application Zoom et indisponible sur les iPads, les smartphones ou les navigateurs.


Angela Merkel s’apprête à quitter le pouvoir à l’issue des élections fédérales du 26 septembre prochain, après seize années passées à la Chancellerie.
 
Durant ses quatre mandats successifs, elle aura durablement marqué la vie politique au niveau national aussi bien qu’international. L’Allemagne, en crise au début des années 2000, est devenue une puissance économique mondiale. Alors qu’on la considère souvent comme une « Européenne de raison », Angela Merkel a su faire des pas importants en direction de l’Union européenne, comme dans le cas la récente initiative franco-allemande de relance européenne.
 
Néanmoins, ses mandatures successives ont été marquées par des défis importants : la vague migratoire de 2015, l’émergence de l’extrême-droite, la crise économique et de la zone euro en 2008-2010 et, plus récemment, la crise liée à la pandémie du coronavirus. De plus, même si sa politique étrangère montre qu’elle souhaite assumer davantage de responsabilités, elle a tendance à rester en retrait sur la scène internationale.
 
Qu’en est-il de l’héritage politique d’Angela Merkel en Allemagne à l’approche des élections ? Comment cet héritage peut-il être assumé par son successeur ou sa successeuse ? En quoi cet héritage influencera-t-il la place et le rôle de l’Allemagne en Europe et dans le monde ?
 
La journaliste et auteure Marion Van Renterghem en discutera avec Uwe Jun, politologue à l’Université de Trèves. La table ronde sera animée par Nadia Pantel (Süddeutsche Zeitung).

Les intervenant·e·s :

Marion Van Renterghem est grand reporter et lauréate de nombreux prix de journalisme, dont les prix Albert Londres, Françoise-Giroud, Louise-Weiss ou encore le prix Franco-Allemand du journalisme. Après une trentaine d'années au quotidien Le Monde, elle est maintenant journaliste indépendante, conférencière et essayiste, spécialiste de l'Europe. Elle est notamment l'auteur d'une biographie d'Angela Merkel (L'Ovni politique, aux éditions Les Arènes/Le Monde, 2017, Prix Simone Veil) et d'un essai autobiographique sur l'Europe (Mon Europe, je t'aime moi non plus, Stock, 2019).
 
Uwe Jun est politologue et professeur à l'Université de Trèves. Jun a obtenu son doctorat en sciences politiques à la Faculté des sciences sociales de l'Université de Göttingen en 1993 sur le thème de « La formation de coalitions dans les Länders allemands ». Il était auparavant chercheur associé Weatherhead/Thyssen au Centre des affaires internationales de l'université Harvard à Cambridge/Ma. (É.-U.). Depuis 2005, Uwe Jun est professeur de systèmes politiques occidentaux à l'université de Trèves. Depuis de nombreuses années, Uwe Jun est le porte-parole d’un groupe de travail de Recherche sur les partis politique allemand. Il est l'éditeur des séries « Parteien in Theorie und Empirie » et  « Politik und Kommunikation ».
 
Nadia Pantel est née à Hambourg. Elle est correspondante du Süddeutsche Zeitung à Paris.
 
En coopération avec le Cerfa (Comité d'études des relations franco-allemandes) /IFRI (Institut français des relations internationales)
 

Retour