Photo by Aditya Chinchure on Unsplash

A propos du festival

Le Festival
Science Film Festival - Trailer 2018
© Goethe-Institut Thailand
Le Science Film Festival est une célébration de la communication scientifique en Asie du Sud-Est, en Asie du Sud, en Afrique et au Moyen-Orient : en coopération avec des partenaires locaux, il encourage la culture scientifique et facilite la prise de conscience des problèmes scientifiques, technologiques et environnementaux contemporains par le biais de films internationaux accompagnés d’activités pédagogiques. Le festival présente des questions scientifiques de façon accessible et divertissante à un large public et démontre que la science peut être amusante. L’événement s’est considérablement agrandie depuis sa première édition en 2005, devenant le plus grand événement du genre au monde.

Le Science Film Festival est organisé dans chaque pays par le Goethe-Institut en coopération avec des partenaires locaux. Le festival repose sur la collaboration et la participation active d’institutions d’enseignement scientifique, d’écoles, d’universités, de ministères et de centres culturels dans chacun des pays hôtes, ainsi que sur l’enthousiasme de leur personnel et d’autres partenaires, tels que des ONG, des éducateurs et des groupes d’élèves volontaires , qui facilitent les projections et les activités.

 

Le festival
des années passées

2018 - 2011

2018 – La révolution alimentaire

En 2018, the Science Film Festival a eu lieu en Afrique du Sud, au Burkina Faso, en Égypte, aux Émirats arabes unis, en Éthiopie, en Inde, en Indonésie, en Jordanie, au Kenya, en Malaisie, au Myanmar, en Namibie, en Palestine, aux Philippines, au Rwanda, au Soudan, au Sri Lanka, en Thaïlande et au Viêt Nam. L'événement s'est déroulé à l'échelle internationale du 1er octobre au 23 décembre, les dates locales variant selon les pays au cours de cette période. Le festival a atteint le nombre record de plus de 1,2 millions spectateurs dans 19 pays en Asie du Sud-Est, en Asie du Sud, en Afrique et au Moyen-Orient.
 
Lorsqu’on pense aux menaces pour l’environnement, on a tendance à penser aux voitures, à l’étalement urbain, mais on oublie souvent la nourriture dans nos assiettes. Mais en fait, notre besoin de nourriture représente l'un des plus grands dangers pour la planète. Le Science Film Festival 2018 a exploré les questions relatives à la nutrition et à la satisfaction des besoins d'une population mondiale en pleine croissance, comme l'un des principaux défis de ce siècle. L’agriculture figure parmi les principaux contributeurs au réchauffement climatique, produisant plus d’émissions que l’ensemble de nos voitures, camions, trains et avions – provenant en grande partie du méthane libéré par les élevages bovins et les fermes de riz, de l’oxyde nitreux des cultures fertilisées, et du dioxyde de carbone issu de la déforestation en faveur des cultures végétales ou de l’élevage du bétail. L’agriculture est le consommateur principal de nos ressources d’eau précieuses et un majeur pollueur : le ruissellement d'engrais et de fumier perturbe les fragiles écosystèmes des lacs, fleuves et côtes du monde entier. En plus, l’agriculture accélère la perte de la biodiversité. Le défrichement de forêts et prairies pour obtenir des terres agricoles a détruit des habitats essentiels, ce qui fait de l'agriculture un facteur majeur d'extinction de la faune.
 
Les défis environnementaux posés par l’agriculture sont déjà énormes et continueront à s’intensifier à mesure que nous tenterons de répondre aux besoins alimentaires croissants dans le monde. En 2050, la Terre comptera probablement deux milliards de personnes plus qu’aujourd’hui et passera à plus de neuf milliards qu’il faut nourrir. Mais la croissance de la population n’est pas la seule raison pourquoi il faut produire plus de nourriture. La propagation de la prospérité dans le monde entier entraîne une demande accrue de produits alimentaires. Si ces tendances continuent, la production végétale mondiale doit doubler d’ici 2050.

Thème:
La révolution alimentaire
Science Film Festival - Thema 2018: Food revolution

2017 - Anthropocène - Bienvenue à l’ère des humains

En 2017, Science Film Festival a été organisé au Burkina Faso, au Cambodge, en Égypte, en Inde, en Indonésie, en Jordanie, en Malaisie, au Myanmar, en Namibie, en Palestine, aux Philippines, au Rwanda, au Sri Lanka, au Soudan, en Thaïlande, Emirats Arabes Unis et Vietnam. Il s’est ainsi établi dans deux autres régions, l’Asie du Sud et l’Afrique subsaharienne ayant rejoint l’initiative.

Le festival a attiré pour la première fois plus d’un million de spectateurs (1.142.686) dans 19 pays d’Asie du Sud-Est, d’Asie du Sud, d’Afrique et du Moyen-Orient. Le résultat renforce davantage sa position de plus grand festival de films scientifiques au monde et contribue à sa reconnaissance comme l’une des initiatives de vulgarisation scientifique les plus efficaces dans les pays où il se déroule.

Bienvenue dans l’ère des humains – l’agriculture, le commerce, les transports et l’industrie : depuis que l’homme existe, nous utilisons et modifions notre environnement. L’industrialisation, en particulier, a contribué à l’empreinte indéniable et souvent irréversible que nous sommes en train de créer sur la Terre. Aujourd’hui, l’empreinte humaine est si profonde et envahissante que les scientifiques, les décideurs et la société s’interrogent sur la question de savoir si les changements causés par l’homme affectent à long terme les archives géologiques - si nous vivons réellement dans une nouvelle ère géologique appelée l’Anthropocène. Au travers de thèmes choisis tels que l’urbanisation, la mobilité, la nature, l’évolution, l’alimentation et les interactions homme-machine, le Science Film Festival 2017 a exploré le passé, le présent et l’avenir de l’humanité.

Thème:
Anthropocène
Science Film Festival - Thema 2017: Anthropocene

​2016 - Science des matériaux

En 2016, le Science Film Festival a été organisé au Burkina Faso, au Cambodge, en Égypte, en Indonésie, en Jordanie, en République démocratique populaire du Laos, en Malaisie, au Myanmar, à Oman, en Palestine, aux Philippines, au Qatar, au Soudan, en Thaïlande, aux Émirats arabes unis et au Vietnam. L’événement s’est déroulé du 1er octobre au 18 décembre dans le monde entier, avec des dates locales variables selon les pays. L’événement a attiré près d’un million de spectateurs (967.659) dans 16 pays d’Asie du Sud-Est, d’Afrique et du Moyen-Orient.

Tout au long de l’histoire humaine, de nouveaux matériaux ont révolutionné notre monde. Chaque fois que des artisans, des fabricants et des scientifiques ont mis la main sur de nouveaux matériaux, cela leur permettait de créer de nouvelles choses impossibles auparavant. Mais quels sont les prochains nouveaux matériaux qui vont changer notre monde ?

Vous pourriez appeler la science des matériaux « l’étude des choses » ! À peu près tout ce que vous utilisez au quotidien - les chaussures que vous portez, les plats desquels vous mangez, le téléphone que vous utilisez - tout est fait de substances différentes. Comprendre comment les matériaux sont assemblés, comment ils peuvent être utilisés, comment ils peuvent être changés et rendus plus agréables - même en créant de nouveaux types de substances : voilà en quoi consiste la science des matériaux.

Certains matériaux sont si nouveaux que les scientifiques qui les ont découverts savent à peine quoi en faire; ils savent seulement qu’ils pourraient encore transformer nos vies. Les scientifiques se tournent maintenant vers les ordinateurs pour concevoir des matériaux et déterminer leurs propriétés avant même de se déplacer n’importe où près d’un laboratoire. Certains des matériaux les plus récents qui excitent les scientifiques n’existent qu’en théorie. Le but est maintenant de les concrétiser. Mais chacun a le potentiel d’être transformé. En 2016, le Science Film Festival a invité le public à explorer le passé, le présent et l’avenir de la science des matériaux.

Thème:
Science des matériaux
Science Film Festival - Thema 2016: Material Science

​2015 - Année internationale de la Lumière

En 2015, le Science Film Festival a été organisé au Burkina Faso, au Cambodge, en Indonésie, en Jordanie, en République démocratique populaire du Laos, en Malaisie, au Myanmar, à Oman, en Palestine, aux Philippines, au Qatar, en Russie, au Soudan, en Thaïlande, aux Émirats arabes unis et au Vietnam. Cet événement était un partenaire de collaboration officiel de l’Année internationale de la lumière 2015, organisée par l’ONU et qui s’est déroulée dans le monde entier du 1er octobre au 20 décembre, avec des dates locales variables selon les pays au cours de cette période. L’événement a attiré plus de 750.000 visiteurs provenant de 14 pays d’Asie du Sud-Est, d’Afrique du Nord et du Moyen-Orient, ainsi que des projections pilotes au Burkina Faso et en Russie.

À l’occasion des 10 ans du Science Film Festival, la cérémonie de remise des prix de l’édition 2014 a eu lieu au Centre des Nouvelles Technologies du Deutsches Museum de Munich le 26 février 2015. La coopération entre le plus grand musée scientifique et technologique du monde et le plus grand festival de films scientifiques au monde a marqué la première apparition de l’événement en Europe.

Tout au long de sa vie, l’écrivain et homme d’État allemand Johann Wolfgang von Goethe a été profondément fasciné par les effets physiques et métaphoriques de la lumière sur l’homme. Des couchers de soleil aux arcs-en-ciel, des bleus du ciel et de l’océan aux remarquables couleurs de plantes et d’animaux, nos premières expériences de lumière et de couleur se produisent à travers ce que nous voyons dans le monde naturel. Cependant, l’importance de la lumière dépasse de loin la vie sur Terre. À travers des découvertes scientifiques majeures et des avancées technologiques, la lumière nous a aidés à voir et à mieux comprendre l’univers. L’année 2015 marque une étape importante dans l’histoire de la physique: il y a cent ans, en novembre 1915, Albert Einstein écrivait les fameuses équations de champ de la relativité générale, qui montraient à travers une série d’expériences centrées sur le concept de lumière, à quel point la lumière était au centre de la structure même de l’espace et du temps. Partout dans le monde, les gens utilisent la lumière pour trouver des solutions aux problèmes les plus pressants de la société. De l’impression 3D aux solutions énergétiques dans les régions en développement, la lumière est essentielle pour stimuler les économies et encourager le développement au XXIe siècle. Elle a révolutionné la médecine, ouvert la communication internationale via Internet et reste essentiel pour relier les aspects culturels, économiques et politiques de la société mondiale.

Thème: Lumière
Science Film Festival - Thema 2015: Light

​2014 - Technologies d’avenir

Le Science Film Festival de 2014, qui comprenait pour la première fois des pays d’Afrique du Nord, a franchi la barre du demi-million de spectateurs. L’événement a eu lieu au Cambodge, en Égypte, en Indonésie, dans la région du Golfe, en République démocratique populaire du Laos, en Jordanie, en Malaisie, au Myanmar, en Palestine, aux Philippines, au Soudan, en Thaïlande et au Vietnam, et a accueilli 580.000 visiteurs.

En 2014, le Science Film Festival s’est tourné vers l’avenir et a présenté les technologies qui façonneront le monde de demain. La découverte scientifique et l’innovation technologique s’accélèrent à une vitesse sans précédent et les médias insufflent constamment à notre vocabulaire de nouveaux mots tels que « gentech », nanotechnologie, biologie synthétique, graphène, algocarburants, ordinateur quantique et d’autres concepts, qui étaient par les passé le domaine de chercheurs experts, mais qui vont bientôt avoir un impact sur notre vie quotidienne et le monde dans lequel nous vivons.

En ces temps de changement rapide, il peut être difficile de suivre les développements scientifiques et technologiques passionnants. Quelles promesses et quels dangers ces avancées nous réservent-elles ? Pour donner un sens aux changements imminents qui nous attendront au cours des dix prochaines années et au-delà, le Science Film Festival a cherché à explorer le large spectre de technologies innovantes à la pointe de la science, à travers un contenu de film et de télévision exemplaire du monde entier, complété de nombreuses activités.

Thème:
Technologies d’avenir
Science Film Festival - Thema 2014: Future Technologies

​2013 - Série sur le changement climatique - Énergie et développement durable

Le Science Film Festival en 2013 s’est étendu pour la première fois au Moyen-Orient et comprenait le Cambodge, l’Indonésie, la Jordanie, le Laos, la Malaisie, le Myanmar, la Palestine, les Philippines, la Thaïlande, les Émirats arabes unis et le Vietnam. L’événement a attiré plus de 440.000 visiteurs dans 11 pays d’Asie du Sud-Est et du Moyen-Orient.

Le Science Film Festival a conclu sa série sur le changement climatique en explorant le domaine pivot de l’énergie et de la durabilité en 2013. Nous avons examiné les solutions que les sciences et la technologie peuvent offrir pour préserver les ressources et les avantages du présent pour les générations futures et pourquoi la civilisation pourrait être confrontée à son plus grand défi collectif de l’histoire de ce siècle. Quel type d’énergie voulons-nous utiliser à l’avenir et quels sont les défis qui nous attendent au cours des prochaines décennies sont quelques-unes des questions fondamentales que le festival a voulu aborder cette année. Notre besoin d’un raisonnement durable n’a jamais été aussi grand et peut-être nulle part ailleurs plus présent que dans notre production et notre consommation d’énergie. Les choix que nous faisons aujourd’hui affecteront les générations à venir.

Le coût et la disponibilité de l’énergie ont une incidence considérable sur notre qualité de vie, la productivité des économies, les relations entre les pays et l’équilibre de notre environnement naturel. Le Science Film Festival a cherché à contribuer à ce débat crucial et à encourager la prochaine génération de citoyens et de dirigeants à s’engager sur ce sujet décisif et à s’inspirer des films et programmes sur le sujet provenant du monde entier.

Thème:
Énergie et développement durable
Science Film Festival - Thema 2013: Energy and Sustainability

​2012 - Série sur le changement climatique - Décennie internationale d’action des Nations Unies « L’eau, source de la vie »

En 2012, le Science Film Festival a achevé sa régionalisation en Asie du Sud-Est avec l’inclusion du Myanmar et du Laos, ce qui a permis d’étendre l’étendue du festival à huit pays. Le thème était « L’eau » et l’événement a attiré 370.000 visiteurs dans la région, ce qui en fait l’événement cinématographique scientifique le plus visité au monde.

L’accès à l’eau et à l’assainissement est une condition préalable à la vie et un droit de l’homme déclaré. L’eau est d’une importance vitale pour le développement durable – de la santé à la nutrition, en passant par l’égalité des sexes et l’économie. Au cours des prochaines années, nos défis liés à l’eau deviendront plus urgents. Les demandes croissantes d’une population croissante et d’une économie mondiale en développement rapide, associées aux effets du changement climatique, exacerberont le manque d’accès à l’eau et à l’assainissement à des fins domestiques. En fait, de nombreux experts affirment qu’un approvisionnement en eau imprévisible pourrait entraver les progrès socio-économiques à l’avenir. En décembre 2003, l’Assemblée générale des Nations Unies a proclamé les années 2005-2015 la Décennie internationale de l’action « L’eau, source de la vie ». Son objectif principal était de promouvoir les efforts visant à respecter les engagements internationaux pris liés à l’eau et aux problèmes liés à l’eau inscrits dans les Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD) des Nations Unies d’ici à 2015.

Thème:
L’eau, source de la vie
Science Film Festival - Thema 2012: Water

​2011 - Série sur le changement climatique - Année internationale des forêts des Nations Unies

En 2011, le Science Film Festival a été lancé au Vietnam et en Malaisie. Le thème était « Les forêts » et l’événement a attiré plus de 240.000 visiteurs en Asie du Sud-Est.

L’année 2011 a été déclarée Année internationale des forêts par les Nations Unies afin de sensibiliser sur et renforcer la gestion durable, la conservation et le développement durable de tous les types de forêts au profit des générations actuelles et futures. Les forêts font partie intégrante du développement durable mondial. Plus de 1,6 milliards de personnes dépendent des forêts pour leur subsistance et 300 millions d’entre elles y vivent. L’industrie des produits forestiers est une source de croissance économique et d’emploi, les échanges mondiaux de produits forestiers étant estimés à 327 milliards de dollars.

On estime que 130.000 km² des forêts du monde sont perdues chaque année à cause de la déforestation. La conversion en terres agricoles, la récolte de bois non durable, les pratiques de gestion des terres peu saines et la création d’établissements humains sont les raisons les plus courantes de cette perte de zones forestières. La déforestation représente jusqu’à 20 % des émissions mondiales de gaz à effet de serre qui contribuent au réchauffement planétaire. Les forêts fournissent des habitats à environ les deux tiers de toutes les espèces de la planète et la déforestation des forêts pluviales tropicales fermées pourrait expliquer la perte de biodiversité de 100 espèces par jour.

Thème: Forêts
Science Film Festival - Thema 2011: Forests

2010 - 2005

​2010 - Série sur le changement climatique - Année Internationale de la biodiversité des Nations Unies

En 2010, le Science Film Festival a poursuivi son expansion régionale en lançant des éditions en Indonésie et aux Philippines. Le festival a également lancé sa série pluriannuelle sur le changement climatique, dont le thème cette année est la « biodiversité » en coopération avec l’Année internationale de la biodiversité des Nations Unies.

Les humains font partie de la riche diversité de la nature et ont le pouvoir de la protéger ou de la détruire. La biodiversité, la variété de la vie sur Terre, est essentielle au maintien des réseaux et systèmes de vie qui fournissent à tous la santé, la nourriture, le carburant et les services vitaux dont dépend notre vie. L’activité humaine entraîne la perte de la diversité de la vie sur Terre à un rythme accéléré. Ces pertes sont irréversibles et endommagent les systèmes de maintien de la vie dont nous dépendons. Mais nous pouvons les prévenir. L’ONU a déclaré 2010 l’Année internationale de la biodiversité, appelant les dirigeants du monde et tous ceux qui sont en mesure d’aider à prendre des mesures pour sauvegarder la vie sur Terre. Adopté par la Convention sur la Diversité Biologique (CDB) en 2002, cet objectif visait à réduire de manière significative le taux de perte de diversité biologique d’ici 2010.

L’événement a attiré 130.000 visiteurs en Asie du Sud-Est, dont 88.000 en Thaïlande, 12.500 en Indonésie, 9.500 au Cambodge et 20.000 aux Philippines.

Thème:
Biodiversité
Science Film Festival - Thema 2010: Biodiversity

​2009 - Astronomie - 400 ans du télescope

En 2009, le Science Film Festival a commencé sa régionalisation dans les pays voisins avec l’inclusion du Cambodge. L’Année internationale de l’astronomie des Nations Unies 2009 a marqué le 400e anniversaire de l’année où l’astronome Galileo Galilée a commencé à fabriquer ses propres télescopes et à les faire pivoter vers le ciel. Peu de temps après, il a commencé à caractériser la surface de la lune, il a découvert un groupe de quatre satellites de Jupiter et a commencé à révolutionner notre vision de la position de la Terre dans l’univers.

En outre, une lettre datant d’octobre 1608 décrit à la fois la visite de la première mission diplomatique du Siam en Europe et la première démonstration documentée d’un télescope dans le monde. Au moment de la démonstration du télescope, une ambassade du Siam, envoyée par le roi Ekathotsarot (1605-1610), venait d’arriver à La Haye, la première ambassade de Thaïlande à se rendre en Europe. Les Siamois étant les représentants officiels du roi d’Ayutthaya, il n’est pas exclu qu’ils aient également vu le télescope ou même jeté un coup d’œil par la lorgnette de cet instrument. Si tel est le cas, ils sont les premiers Asiatiques à avoir jamais vu (ou jeté un coup d’œil par) un télescope. 180 ans plus tard exactement, le roi Mongkut calcula les circonstances d’une éclipse totale du soleil le 18 août 1868 près de Prachuab Kirikhan. Ses calculs, basés sur des livres modernes, des télescopes et d’autres équipements commandés à Londres, se révélèrent corrects, mais durant son séjour, le roi Mongkut contracta le paludisme. Il mourut le 1er octobre 1868, probablement la première victime royale d’aspirations astronomiques. En souvenir de son calcul correct de l’éclipse, le 18 août est célébré en Thaïlande comme la Journée nationale des sciences.

L’événement a attiré 5.500 visiteurs au cours de sa première année au Cambodge et 112.000 en Thaïlande.

Thème: Astronomie
Science Film Festival - Thema 2009: Astronomy

​2008 - Edutainment scientifique - La connaissance par le divertissement

En 2008, le Science Film Festival a été étendu à plus de 20 provinces thaïlandaises et a attiré 88.000 visiteurs. Le thème de cette année était le thème général de « Edutainment scientifique », qui illustre la méthodologie du Science Film Festival consistant à associer éducation et divertissement.

Edutainment, l’intégration réussie de l’éducation dans l’environnement de divertissement de la télévision, n’est pas une banalisation de l’éducation réelle. Au lieu de cela, le paradigme de l’interactivité dans l’enseignement présenté dans les formats télévisés offre des moyens sophistiqués, personnalisés, passionnants et novateurs de présenter les disciplines universitaires traditionnelles.

Le festival a optimisé son profil pour refléter le groupe cible du festival, à savoir les élèves des écoles primaires et secondaires.

Thème:
Edutainment scientifique
Science Film Festival - Thema 2008: Edutainment

​2007 - Bionique - L’effet lotus

En 2007, le Science Film Festival a lancé le Festival itinérant IPST et s’est pour la première fois déroulé dans cinq provinces supplémentaires en plus de la capitale, Bangkok. Le thème de cette année était « Bionique - L’effet lotus ».

En 1975, les botanistes Barthlott et Neinhuis de l’Université de Bonn ont découvert la capacité d’auto-nettoyage de la fleur de lotus. Les scientifiques ont observé que les fleurs de lotus se débarrassaient de la boue et de la terre en dépliant leurs feuilles le matin. Ils ont donc examiné la structure superficielle des feuilles du lotus à l’aide d’un microscope électronique à balayage, découvrant une structure qui n’était pas si lisse qu’ils ne le pensaient, mais très rugueuse. Ces effets réduisent la force d’adhérence et confèrent à la fleur de lotus une surface super-hydrophobe. Avec l’introduction de l’effet lotus dans la bionique, il a été utilisé commercialement. Aujourd’hui, nous pouvons trouver l’effet lotus dans l’industrie textile en produisant un tissu hydrophobe. Le verre, les plastiques, les surfaces peintes, les métaux et la céramique sont d’autres domaines d’utilisation.

Dans sa troisième édition, l’événement a attiré 44.000 jeunes spectateurs, ce qui en fait déjà le plus grand événement du genre au monde en termes d’audience.

Thème: Bionique
Science Film Festival - Thema 2007: Bionics

​2006 - Carbon 60 ‘Buckyball’ - Nanotechnologie

En 2006, le Science Film Festival était dédié à « Le carbone 60 et la nanotechnologie » en l’honneur des célébrations du 60e anniversaire de l’accession au trône de SM le Roi Bhumibol Adulyadej.

Les Buckyballs, également appelés fullerènes, ont été l’une des premières nanoparticules découvertes. Cette découverte est survenue en 1985 par un trio de chercheurs de la Université Rice, Richard Smalley, Harry Kroto et Robert Curl. Les Buckyballs sont composés d’atomes de carbone liés à trois autres atomes de carbone par des liaisons covalentes. Cependant, les atomes de carbone sont reliés de la même manière que les hexagones et les pentagones que l’on trouve sur un ballon de football, ce qui confère à un buckyball la structure sphérique. Le buckyball le plus commun contient 60 atomes de carbone et est parfois appelé C60. Les liaisons covalentes entre les atomes de carbone rendent les buckyballs très solides et les atomes de carbone forment facilement des liaisons covalentes avec d’autres atomes. Les Buckyballs sont utilisés dans les composites pour renforcer les matériaux. Les Buckyballs ont la propriété électrique intéressante d’être de très bons accepteurs d’électrons, c’est-à-dire qu’ils acceptent les électrons détachés d’autres matériaux. Cette fonctionnalité est utile, par exemple, pour augmenter l’efficacité des cellules solaires dans la transformation de la lumière solaire en électricité.

L’événement s’est associé à d’autres sites à Bangkok, tels que le musée national des sciences de Thaïlande, et a pu atteindre 11 000 visiteurs au cours de sa deuxième année.

Thème:
Nanotechnologie
Science Film Festival - Thema 2006: Nanotechnologie

​2005 - Einstein - N’arrêtez jamais de poser des questions

En 2005, le Goethe-Institut et l’Institut pour la promotion de l’enseignement de la science et de la technologie (IPST) ont lancé le Science Film Festival. Le thème de l’année inaugurale était « Einstein - N’arrêtez jamais de poser des questions» pour commémorer le 100e anniversaire de la prétendue « année miracle » d’Einstein. Au cours de quatre mois, de mars à juin 1905, Albert Einstein produisit quatre articles qui révolutionnèrent les sciences.

L’un expliquait comment mesurer la taille des molécules dans un liquide, le deuxième article comment déterminer leur mouvement et un troisième décrivait comment la lumière se présentait en paquets, appelés photons, fondement de la physique quantique et de l’idée qui lui valut finalement le prix Nobel. Un quatrième article a introduit la relativité restreinte, amenant les physiciens à reconsidérer les notions de l’espace et du temps qui avaient suffi depuis l’aube de la civilisation. Puis, quelques mois plus tard, presque après coup, Einstein soulignait dans un cinquième document que la matière et l’énergie pouvaient être interchangeables au niveau atomique en particulier, que E=mc2 – la base scientifique de l’énergie nucléaire et équation mathématique la plus célèbre du l’histoire.

Au cours de sa première année, l’événement a attiré 5.000 visiteurs à Bangkok et a jeté les bases de la méthodologie du Science Film Festival consistant à combiner les projections à des activités pratiques. 

Thème: Einstein
Science Film Festival - Theme 2005: Einstein

Plus d'informations

Submission

Inscription des films

Le Science Film Festival est ouvert aux candidatures chaque année, de la mi-janvier à la fin mars.

Learning materials

Matériel pédagogique

Le Science Film Festival propose des activités d’apprentissage complétant les films projetés lors du festival et destinés au jeune public.

Awards

Récompenses

Le Science Film Festival décerne six prix chaque année.