online conversation Société incivile - Stratégies artistiques

Ma, 23.11.2021

19:00

Online goethe.de/youtube

Özlem Özgül Dündar - Kaoutar Harchi

Les autrices Özlem Özgül Dündar et Kaoutar Harchi sont les invitées de la dernière conférence d'artistes organisée dans le cadre du projet « Société incivile ». Toutes deux s’intéressent aux thèmes de la violence d'extrême droite et du racisme structurel dans leur travail.

La pièce radiophonique et de théâtre türken, feuer d’Özlem Özgül Dündar s’inspire de l’incendie criminel perpétré par des néo-nazis à Solingen, le 29 mai 1993, qui boutèrent le feu à la maison d’une famille d’origine turque, les Genç. La pièce décrit la journée de manière subjective du point de vue de différentes femmes. On retiendra surtout la voix de Gürsün Inçe, qui se sacrifie pour sa fille de trois ans en sautant par la fenêtre avec elle.
Née en 1987 dans l'est de la France, l’écrivaine et sociologue Kaoutar Harchi traite du racisme structurel et non dissimulé de la société française dans ses récits d’enfants d’immigrés. Dans son quatrième roman autobiographique, Comme nous existons (2021), elle retrace le cheminement intellectuel et politique d’un enfant issu de l’immigration postcoloniale. Elle se souvient des moments tendres passés avec Hania et Mohammed, ses parents d'origine marocaine, mais aussi de sa prise de conscience politique au lendemain des émeutes et des soulèvements qui ont éclaté en France en 2005 après la mort des jeunes Ziad Benna et Bouna Traoré, électrocutés en tentant d’échapper à la police.

Au cours de cette soirée, les deux autrices présenteront leur travail et leurs approches et traiteront des formes d'écriture permettant d'aborder de manière appropriée la violence raciste dans la société post-migratoire.
 

À propos des invitées :

Kaoutar Harchi est sociologue et écrivaine. Elle a publié quatre romans et de nombreux essais sociologiques, parmi lesquels Je n'ai qu'une langue, ce n'est pas la mienne (2016) et le roman autobiographique Comme nous existons (2021).

Özlem Özgül Dündar, a étudié la littérature et la philosophie à Wuppertal et au Deutsches Literaturinstitut de Leipzig. Autrice de poésie, d’œuvres lyriques et en prose, de pièces de théâtre et d’essais, elle est aussi traductrice. Son premier recueil de poèmes gedanken zerren a été publié en 2018. Elle a co-édité Flexen - Flâneusen* schreiben Städte (2019) et a reçu le « Hörspiel des Jahres 2020 » – le prix allemand de la pièce radiophonique – pour sa pièce türken, feuer. Elle écrit actuellement son premier roman.

Matthias Dell est critique de cinéma, de théâtre et des médias. Il collabore notamment avec Deutschlandradio, Zeit-Online, Cargo, epd Film, Spiegel.de, FAS. Il est l’auteur des livres 'Herrlich inkorrekt'. Die Thiel-Boerne-Tatorte (2012), Über Thomas Heise (2014), et Duisburg-Düsterburg. Werner Ruzicka im Gespräch (2018).

 

Retour