Participants

3 questions pour les participants

  1. Quelle est votre expérience dans le domaine de l'architecture, le design ou les projets d'art urbain? 
  2. Qu'est-ce qui vous a amené à joindre le Mont Réel? 
  3. Que pensez-vous découvrir ou apprendre en faisant partie d'un atelier collaboratif? 

------

Vincent St-Louis © Goethe-Institut / H. K. Luppke
​Vincent St-Louis

  1. Vincent St-Louis est concepteur de bâtiments écologiques pour Habitat Libre Conception, il oeuvre aussi dans le travail de la charpente de bois massive. Il a terminé ses études techniques de génie civil en 2015, il souhaite co-créer des bâtiments vivants qui font partie intégrante de la forêt.
  2. Un projet comme celui-ci rassemble des experts provenant de plusieurs milieux et pays, une occasion idéale pour échanger et faire évoluer nos idées!
  3. J'espère prendre part au même processus naturel de création collective qui rassemble nos ancêtres depuis toujours,apprendre de toutes les interactions générés par ce rassemblement. 

 

Arlene Chen © Goethe-Institut
ARLENE CHEN

  1. J’étudie actuellement l’architecture. 
  2. Le chantier du Mont Réel m’attire par le contenu offert. C’est une occasion pour moi de traduire mes compétences et connaissances en art et en architecture dans un projet réel de design et de construction au sein de la ville.
     
  3. J’ai hâte de relever  les défis du Mont Réel  avec  tout-e-s les autres participant-e-s et de me lancer dans la tâche passionnante de créer un projet architectural de grande ampleur dans son intégralité.



 

Olivia Daigneault Deschenes © Goethe-Institut
OLIVIA DAIGNEAULT DESCHENES

  1. Je m’appelle Olivia et je suis étudiante à la maîtrise en architecture à UBC, Vancouver.
  2. Mon intérêt pour l’approche « design build » et mon amour pour Montréal, ma ville natale, motive ma participation au projet Mont Réel.
  3. J’espère y apprendre une approche au design et à la construction qui sera démocratique et pluridisciplinaire, en plus d’y rencontrer des gens inspirants.




 

Nina Dubois © Goethe-Institut
Nina Dubois

  1. En tant qu'artiste, j'ai un intérêt marqué pour tout ce qui est en lien avec l'environnement bâti et j'intègre une recherche architecturale et des pratiques expérimentales de design/construction dans mon travail depuis plusieurs années. Je suis particulièrement intéressée par les structures modulaires et nomades qui, par leur re-configurabilité et déployabilité, résistent aux aspects plus contraignants de l'architecture traditionnelle et offrent une variété d'opportunités pour une appropriation itinérante des espaces. J'ai aussi grandement bénéficié d'opportunités de faire partie de modèles d'étude et d'exposition interdisciplinaires qui combinent les fonctions critiques et imaginatives de l'art avec certaines des préoccupations au coeur des disciplines de l'architecture, du design, de l'architecture du paysage et de l'écologie.
  2. Je reconnais que je suis motivée à continuer à travailler de manière collaborative et à m'engager dans des projets qui sont d'avantage participatifs – dans des espaces qui intersectent plus directement avec différents types d'activités culturelles, sociales et politiques, et ou il serait possible d'expérimenter plus directement avec des approches novatrices pour repenser l'espace bâti en relation avec l'espace social et l'environnement. Le format collaboratif, l'approche expérimentale et l'intention d'engager les questions de transformation urbaine de façon critique tels que décris dans l'appel du projet Mont Réel correspondent fortement avec mon propre intérêt pour l'appropriation de l'espace, les pratiques de design/construction et leur rapports respectifs à la vitalité sociale, culturelle et écologique.
  3. Chaque occasion que j'ai eu de travailler de façon collaborative dans le passé m'a poussée à regarder mon rôle en tant qu'artiste d'une nouvelle lumière, à voir qu'il est nourri et augmenté par l'échange et le dialogue. Négociant la relation des parties a l'ensemble, à la fois concrètement et symboliquement, le travail et la production des connaissances collaboratifs permettent a de nouveaux motifs inattendus d'émerger. Dans ce sens, en travaillant avec un groupe d'individus divers sur un but commun et évolutif, je m'attends à ce que l'inattendu ai une chance d'être observé, entendu, visualisé et matérialisé. 

 

Myriam Simard Parent © Goethe-Institut
MYRIAM SIMARD PARENT 

  1. Je suis présentement étudiante au baccalauréat en Arts Visuels et Médiatiques à L’Université du Québec à Montréal et j’entamerai ma deuxième année dans ce programme en septembre prochain. 
  2. Je voulais me joindre au Mont Réel car je désir m’investir davantage dans le milieu de l’art urbain et construire cette structure se voit une formation motivante sur plusieurs niveaux. 
  3. Je suis grandement motivée par l’engagement collectif que favorise le projet. Travailler en groupe avec des gens provenant de différents domaines sera très enrichissant. Je crois aussi que l’atelier me permettra d’apprendre sur la manipulation et l’assemblage du bois.

 

Maya Moussali © Goethe-Institut
MAYA MOUSSALLI

  1. J’étudie actuellement le design à l’université Concordia et suis particulièrement intéressée par le mobilier et l’éclairage.
  2. Je suis curieuse d’en apprendre d’avantage sur le bois et ses propriétés, afin de pouvoir les intégrer par la suite dans ma propre pratique.
  3. Grâce à cet atelier, j’apprendrai sur de nombreux sujets, notamment sur la façon de travailler le bois et sur l’urbanisme.

 



 

Akil © Goethe-Institut
AKIL GRUNAU 

  1. Un étudiant à L'Univeristé de Montréal en architecture, et ancien stagiaire dans l'ONU au Soudan. J'adore participer dans des concours tels les Ideas Forward 24h, et intégrer les recherches que j'ai fait au sein de l'UN Habitat et l'UNICEF dans mes projets scolaires.
  2. I'm a huge fan of Construct Lab's projects and their focus on adaptability. Likewise I dream to work as an architect/ designer on projects that grow on strong community participation. Mont Réel a la capacité d'établir une forte dynamique sociale, car la construction même du projet crée de nouvelles connexions enrichissantes dans la communauté étudiante. 
  3. Avec cet atelier, je m’attends à apprendre le renforcement de la cohésion d’une équipe et à développer des compétences pratiques. Je m’impliquerai aussi bien avant, que pendant et après le chantier, en travaillant avec des tuteurs et des étudiants internationaux ! J’appliquerai les nouvelles compétences que j’aurai acquises dans mes projets futurs, notamment la gestion d’équipe.

 

Erika Martinez © Goethe-Institut
ERIKA MARTINEZ

  1. Je suis actuellement en licence en architecture à l’université de Toronto. J’ai déjà proposé plusieurs projets de design pour le mur nord du Varsity Center et l’extension de la bibliothèque Robart de l’université. 
  2. Le chantier du Mont réel est une belle occasion de travailler étroitement avec des expert-e-s et des passionné-e-s de design et d’art, désireux de créer et de partager en communauté. Ce projet me permettra aussi d’appréhender un environnement, une histoire et une langue différents de Toronto, où je passe la majorité de mon temps en tant qu’étudiante.
  3. Le chantier me permettra de découvrir des idées innovantes ainsi que les solutions que le design peut apporter afin d’améliorer la vie des communautés, notamment en terme d’espace et d’environnement. J’aimerais également en apprendre d’avantage sur la conservation architecturale et l’écologie, sur leurs rôles dans la ville et dans l’identité de la communauté. Pour finir, ce chantier sera l’occasion de faire de belles rencontres et prendre plaisir à travailler tous ensemble.

Julie Simoes © Goethe-Institut
JULIE SIMOES 

  1. Diplômée de l'Ecole d'Architecture de Marne-la-Vallée en 2013, je suis ensuite partie à Genève pour mon stage de fin d'étude. J' y travaille depuis maintenant 4 ans au sein d'un bureau d'architecture.
  2. Les impératifs économiques dirigent trop souvent le projet d'architecture. J'ai aujourd’hui besoin de revenir à l'essentiel, un projet accessible à tous, conçu avec sensibilité et authenticité.
  3. J'espère faire partie intégrante du projet en étant au cœur de l'action.



 

MARIE-FRANCE D.BOUCHARD © Goethe-Institut
MARIE-FRANCE D.BOUCHARD 

  1. Je détiens une formation de deuxième cycle en architecture et en histoire de l'art. Je travaille dans le domaine de l'aménagement depuis plusieurs années, notamment en recherche au Centre canadien de l'architecture (CCA) et en diffusion à la Maison de l'architecture du Québec (MAQ). J'ai aussi participé à différents projets de médiation dans l'espace urbain, entre autres, au sein du collectif Points de vue.
  2. Souvent investie dans des projets qui se planifient longtemps d’avance derrière un ordinateur, j’ai très envie de me plonger dans cet atelier collaboratif intensif sur le terrain et de voir apparaître le Mont Réel de mes yeux et de mes mains!
  3. J'ai la conviction que je rencontrerai des personnes passionnées et passionnantes qui apporteront chacune leurs expériences uniques au projet. Ce sera l'occasion de partager nos expériences, nos points de vue, nos façons de travailler sur des sujets comme l'architecture, le design urbain, l'art, l'implication de et dans la communauté, etc. 

Ceren Tekin © Goethe-Institut
CEREN TEKIN

  1. I graduated from Mimar Sinan Fine Arts University, İstanbul in 2015. I have internships and work experiences throughout my undergraduate study. I have worked for 1,5 year as a junior architect at B-Design Architects, İstanbul. I am currently a last-year master student in Environmental Control and Construction Technologies Programme at İstanbul Technical University.
  2. Now I am studying on active structures; designing kinetics for architectural facades, shell systems.  I am constantly eager to learn new things and extremely interested in learning about recycled materials, sustainability techniques and wood constructions. Developing and building a kind of realisation of a mountain and the exploration of surrounding neighbourhoods the University of Montreal’s makes me very excited!  
  3. Three weeks in Montreal seems like full of fun, learning wood construction methods, collectively explore, creating collaborative and most of all, meeting new people from all over the globe. This workshop, which I am sure will make me grow both professionally and humanly! 

NATHAN BONNAUDET

  1. I'm a design industrial student in Paris, passionate about territories and materials experimentations. Most of my work explore social possibilities in public spaces. In 2016 I organised with Bellastock the Superstock festival, an construction event in the suburbs of Paris.
  2. I'm really interested about experimental architecture and collectiv creations. This project is a great opportunity to explore a new area and creat with lots of differents peoples.
  3. I expect to be part of a creative mouvement, meet many different people, architects, designers, artists and also the Montréal citizens ! 

 

et en plus:

  • Adeline Vieira © Goethe-Institut

    Adeline Vieira

  • Sarah Hebert © Goethe-Institut

    Sarah Hebert

  • Camille Barrantes © Goethe-Institut

    Camille Barrantes

  • Jeremy Keyzer © Goethe-Institut

    Jeremy Keyzer

  • Mathilde Gintz © Goethe-Institut

    Mathilde Gintz

  • Benjamin Blachon © Goethe-Institut

    Benjamin Blachon