Rencontre Féminisme

Julia Koribk de profil devant un mur © DR

Lu, 08.10.2018

Goethe-Institut Paris

17 avenue d'Iéna
75116 Paris

La voix des femmes dans le débat public

Des voix féminines fortes de France, d’Allemagne et d’Europe prendront la parole sur la place du féminisme dans l’expression artistique, littéraire et politique de nos jours. L’écrivaine allemande Julia Korbik s’entretiendra avec la journaliste turque Ramize Erer, la journaliste franco-allemande Romy Strassenburg et  Anne-Cécile Mailfert (présidente de la Fondation des Femmes).
 
La caricaturiste et dessinatrice turque Ramize Erer a dû s’exiler à Paris où elle vit depuis 2007. Elle contribue entre autres pour le journal satirique turc Bayan Yani et est correspondante-caricaturiste du journal Karşı. Elle brise les tabous et s'attaque aux rôles traditionnels de genre avec les figures féminines dans ses dessins animés.
 
La journaliste berlinoise Julia Korbik vient de publier son livre Oh, Simone! Warum wir Beauvoir wiederentdecken sollten (Rowohlt 2017) sur la féministe emblématique qu’elle conseille de lire (ou relire) aujourd’hui. Elle s’intéresse notamment à la politique et la culture pop d'un point de vue féministe et écrit entre autres pour e.ttVice BroadlyLibertineThis is Jane WayneIntro, Junge Welt und Tagesspiegel. Nous la félicitons pour le Prix Luise-Büchner pour le journalisme 2018.
 
La militante féministe Anne-Cecile Mailfert est présidente de la Fondation des Femmes, ancienne porte-parole du mouvement Osez le féminisme !, auteure de Tu seras une femme ! Guide féministe pour ma nièce et ses ami(e)s (Petits Matins 2017).
 
Romy Strassenburg est journaliste indépendante à Paris. Elle met l'accent sur les thèmes sociaux, politiques et culturels de France. Elle travaille pour divers médias allemands et franco-allemands (presse écrite, en ligne, télévision, radio) et comme chargée de cours à l'Institut pratique du journalisme (IPJ), où elle initie ses étudiants au paysage de la presse allemande et à l'actualité allemande.
 
Dans le cadre du projet « Le livre politique » en coopération avec la Heinrich-Böll-Stiftung France

 

Retour