Rencontre / Hommage Hommage an Hanni Lévy

Portrait de Hanni Lévy jeune Photo (détail) : © Privatbesitz von Hanni Lévy

Ma, 21.01.2020

Goethe-Institut Paris

17 avenue d'Iéna
75116 Paris

Hommage à Hanni Lévy en présence de la vice-présidente du Bundestag allemand Claudia Roth, de l’Ambassadeur allemand en France Dr. Nikolaus Meyer-Landrut ainsi que de Nicole et René Lévy

Remise à titre posthume de la Croix d’Officier de l’Ordre du Mérite de la République fédérale d’Allemagne à Hanni Lévy
Projection du film Die Unsichtbaren. Wir wollen leben (Docudrame, All. 2017, v.o.s.t.fr., 110 min.)

Entretien à l’issue de la projection avec le réalisateur Claus Räfle et l a réalisatrice Alejandra López

Hanni Lévy est née à Berlin en 1924 sous le nom de Hanni Weissenberg. En février 1943, la jeune femme réussit à échapper à la déportation. En tant que travailleuse forcée, elle a été témoin de la déportation de sa grand-mère à Theresienstadt. Lorsque la Gestapo envahi la "Judenhaus" de Berlin-Schöneberg peu de temps après pour arrêter les locataires juifs - y compris l’orpheline Hanni Weissenberg -, elle s'enfuit à la dernière minute. Elle se retrouve à la rue, sans argent, sans nourriture et sans abri. C’est alors qu’elle rencontre des gens qui la soutiennent, lui trouvent des refuges ou l'accueillent. Le livre de Hanni Lévy est un hommage aux héros à qui elle doit sa survie, mais aussi aux amis d'enfance et aux parents qui n'ont trouvé aucune aide.
 
L’autobiographie Me sauve qui peut ! Histoire de vie et de survie d’une juive berlinoise de Hanni Lévy, traduite par Bertrand Brouder, sera publiée aux éditions Les petits matins en France d’ici peu. Hanni Lévy est également l'un des personnages principaux du film Die Unsichtbaren. Wir wollen leben (2017) de Claus Räfle.
 
Hanni Lévy est décédée en octobre 2019, au bel âge de 95 ans, dans le cercle de sa famille, à Paris. Le 21 janvier, nous lui rendons hommage, ainsi qu'à son travail de toute une vie en faveur d'une culture active et vivante de mémoire. Elle recevra également à cette occasion la Croix fédérale du mérite allemande à titre posthume.
 
Claus Räfle est producteur et auteur. Depuis le début des années 1990, ses œuvres cinématographiques font preuve d'une sensibilité pour les thèmes provocateurs et captivants, qu'il sait traduire en images modernes et attrayantes. Il a développé et écrit Die Unsichtbaren avec Alejandra López. Ses quelque 40 documentaires télévisés, qu'il a également réalisés en tant qu'auteur, se caractérisent par des perspectives inhabituelles et sont au meilleur sens du terme divertissants. Nombre d'entre eux sont également connus à l'étranger.
 
Alejandra López est une auteure de télévision et de radio argentine. Elle est rédactrice en chef et présentatrice de l'émission hebdomadaire Estación Sur, le magazine espagnol de la station de radio COSMO (anciennement Funkhaus Europa). Après des études de journalisme à l'Université Del Salvador à Buenos Aires, elle a également travaillé en tant qu’auteure pour le deuxième plus grand journal, La Nación, jusqu'en 2000. Elle vit et travaille à Berlin depuis 2001. Avec Claus Räfle, elle a développé et écrit Die Unsichtbaren
 
En coopération avec la Heinrich-Böll-Stiftung France
 

Retour