Arts visuels Un lièvre blanc, du coca-cola arabe et la dernière tourte voyageuse

BD © LE MONDE diplomatique

Jeu, 06.10.2022 -
Ma, 31.01.2023

14:00 - 18:00

Goethe-Institut Lyon

Mawil

Illustrations et BD politiques d'Allemagne et de France

En collaboration avec LE MONDE diplomatique, le Goethe-Institut Lyon présente des histoires de BD françaises et allemandes, sous la direction de Karoline Bofinger. Des artistes de bande dessinée renommé·e·s issu·e·s de la scène de la bande dessinée alternative aux illustrateurs·trices, auteur·e·s de livres d'images et nouveaux·elles venu·e·s, 50 dessinateur·trice·s allemand·e·s et 25 français·es sont représenté·e·s. Seront présentées entre autres les œuvres d'ATAK, Anke Feuchtenberger, Holger Fickelscherer, Alfred, Cyril Pedrosa et Anouk Ricard.

Toutes les bandes dessinées présentées sont parues dans l'édition germanophone de LE MONDE diplomatique. Depuis 2005, la rédactrice BD Karoline Bofinger charge chaque mois spécialement des dessinateurs·trice·s de BD de réaliser la dernière page de couverture. De manière impertinente, absurde et parfois mélancolique, les bédéistes y consignent leur vision personnelle de la politique internationale et de l'actualité. Il en résulte des bandes dessinées avant-gardistes et critiques qui abordent des thèmes liés à la politique, au quotidien et à la culture.

LE MONDE diplomatique (LMd) est l'un des plus grands mensuels consacrés à la politique et à l'économie internationales. Fondé en 1954 par le quotidien parisien Le Monde dans le but d'informer les diplomates français en poste dans les colonies d'Afrique et d'Indochine (aujourd'hui le Vietnam, le Laos et le Cambodge, pays anciennement associés à la France), il existe actuellement 31 éditions du LMd en 22 langues. L'édition germanophone de LMd a été lancée en 1995 grâce à la coopération du quotidien taz et de l'hebdomadaire suisse WOZ. Depuis 1996, LMd est indépendant du Monde sur le plan rédactionnel.

Malgré une grande diversité thématique, il existe une particularité qui réunit tous les artistes de BD présenté·e·s dans cette exposition : ils et elles ont remarquablement relevé le défi du grand format de page et du cadre narratif limité. Leurs travaux se situent à l'interface entre le grand art et la culture triviale, qui est devenue la marque de fabrique des arts visuels postmodernes. 

Retour