Cinéma Tangerine Dream – Un son venu d’ailleurs

Tangerine Dream au Planetarium de Berlin en 1974. De gauche à droite: Christopher Franke, Peter Baumann und Edgar Froese © Eastgate Music & Arts

Mer, 16.11.2016

Goethe-Institut Paris

17 avenue d'Iéna
75116 Paris

Avant-première Arte

Réalisation : Margarete Kreuzer, 2016, 52 min, v.o.s.t.fr.

Dans les années 1970 et 1980, Tangerine Dream et Kraftwerk sont les fondateurs de la musique électronique en Allemagne.

Des instruments classiques sont bannis de la scène pour céder la place à des synthétiseurs de la taille d’un autel. Edgar Froese, le fondateur du groupe Tangerine Dream, intègre des battements de cœur et des sons émis par le souffle et réalise des expérimentations à partir de sons captés par la NASA et l’Agence spatiale européenne.

Il en résulte des structures sonores inédites rappelant la musique classique. Jean Sébastien Bach et Joseph Haydn servent de modèles. Ainsi, d’innombrables bandes-son voient le jour, parmi lesquelles celles de Legend de Ridley Scott, de Thief de Michael Mann et de Near Dark de Kathryn Bigelow.
 
En présence du membre fondateur du groupe, Peter Baumann




 

Retour