Rencontre littéraire Nuit de la littérature - Pierre Jarawan

Portrait de Pierre Jarawan © Marvin Ruppert

Sa, 29.05.2021

En ligne

Un chant pour les disparus

En 2021, la Nuit de la Littérature est de retour pour sa neuvième édition dans un format entièrement numérique, à découvrir sur le site du FICEP le 29 mai à partir de 18h. Au programme, retrouvez les propositions littéraires des centres participants, alliant à la fois poésie, roman et autres épopées fantastiques pour continuer à vous faire voyager.
 
Dans une vidéo d'une vingtaine de minutes, le Goethe-Institut présente l'écrivain allemand Pierre Jarawan et son livre Un chant pour les disparus, paru en mars 2021 aux éditions Héloïse d'Ormesson dans une traduction de Nicolas Véron. Le comédien Olivier Martinaud lit un extrait du livre.
 
En 2011, alors qu’il regarde les derniers chars syriens quitter le Liban, Amin est rattrapé par son passé. Il avait à peine quelques mois lorsqu’il a lui aussi quitté le pays avec sa grand-mère, après la mort brutale de ses parents. De retour à Beyrouth en 1994, le garçon de treize ans tente de découvrir ses origines dans une ville aussi fascinante que déroutante. Mais il se heurte à bien des résistances, des silences et des omissions, qui nourrissent une enquête de presque vingt ans. Pas à pas, Amin démêle les énigmes familiales enracinées dans les conflits armés, et il fait entendre la voix de cette « génération perdue ».
 
Né à Amman en 1985 d'un père libanais et d'une mère allemande, Pierre Jarawan a quitté la Jordanie pour l’Allemagne à l’âge de trois ans. Romancier et slameur de renom, il écrit son premier poème à l’adolescence, bercé par les histoires que son père invente pour lui depuis sa tendre enfance. Dans Un chant pour les disparus, il poursuit son exploration du Liban, de ses fragilités mais aussi de ses trésors, entamée dans son premier roman Tant qu'il y aura des cèdres (Héloïse d'Ormesson, 2020).
 
Olivier Martinaud est diplômé du Conservatoire national supérieur d'Art dramatique. Comédien et metteur en scène, il travaille aussi régulièrement pour la radio (France Culture). Au cinéma, il sera prochainement à l’affiche du long métrage de Vincent Dietschy, Notre histoire (Jean, Stacy et les autres). Il vient d’enregistrer Tant qu’il y aura des cèdres de Pierre Jarawan en livre audio.
  
Dans le cadre de la Nuit de la littérature organisée par le Forum des Instituts Culturels Etrangers à Paris (FICEP)

 

Retour