Conférence Constantin Floros : L’homme, l’amour et la musique

Photo de Konstantin Floros Photo (détail) : © Silvely Mac Lean of Coll

Ven, 07.09.2018

Goethe-Institut Paris

17 avenue d'Iéna
75116 Paris

À l’occasion de la parution de son ouvrage L’homme, l’amour et la musique (Éditions des Archives contemporaines, Paris, traduit par Geneviève Bégou), publié avec le soutien de l’Institut Universitaire de France, 2018, Constantin Floros (professeur émérite, Université de Hambourg) s’entretiendra avec les musicologues Marta Grabócz (Université de Strasbourg et Institut Universitaire de France), Damien Ehrhardt (Université d’Évry) et Joan Grimalt (École supérieure de Musique de Catalogne, Barcelone).

« Ni simple jeu de sons, ni simple tissu sonore, la musique a une importante dimension psychique, spirituelle et sociale. Autrement dit, une œuvre musicale n’est pas seulement un artefact autonome, mais aussi un document humain. » De cette thèse découle le vaste plaidoyer du grand musicologue Constantin Floros pour une « musique humaine ».

Dans sa recherche du sens de la musique, Constantin Floros fait table rase de conceptions obsolètes comme celle de la « musique absolue ». Étayée sur des travaux interdisciplinaires et des documents inédits, son étude de diverses œuvres du répertoire, de Monteverdi à Alban Berg, montre comment et pourquoi elles peuvent s’entendre et se comprendre comme le langage spécifique de l’amour.

Se découvrent ainsi au lecteur, avec une évidence aveuglante, tout un répertoire de moyens d’expression de la tendresse dans la musique de Mozart ainsi que, dans la musique de piano de Schumann, des messages cachés à Clara Wieck, sa bien-aimée lointaine.

L’auteur démontre également que « l’homme, l’amour et la musique » forment un tout indissociable dans les drames musicaux de Wagner et que l’opéra Salomé de Richard Strauss donne forme à la psychopathologie de l’amour. Les œuvres de Gustav Holst, Karlheinz Stockhausen, Olivier Messiaen et d’autres compositeurs permettent d’aborder diverses thématiques actuelles d’importance sur la « musique humaine ».


 
En coopération avec l’Université de Strasbourg et l’Université d’Évry

 

Retour