Rencontre virtuelle Stefan Zweig

Portraits de Stefan Zweig et Paul Valéry Photo (détail): © éditions Bartillat

Lu, 12.10.2020

En ligne

L’esprit européen en exil

Stefan Zweig a été l’un des observateurs les plus attentifs et sensibles aux développements en Europe, de la catastrophe de la Première Guerre mondiale jusqu’à la montée du fascisme allemand, qui a plongé l’Europe dans la Seconde Guerre mondiale, autre catastrophe encore inédite.

Aujourd’hui encore, ses réflexions sont d’une grande actualité : les ordres et normes établis sont remis en question, la forme d’un nouvel ordre mondial reste ouverte.

Dans ce contexte, nous vous présenterons les textes que Stefan Zweig a consacrés, de 1933 à 1942, à l’actualité politique, à l’exil et au destin des juifs européens. Paru en 2020 aux éditions Bartillat, cet ensemble, établi par Klemens Renoldner et Jacques Le Rider, contient de nombreux textes importants autour du destin des juifs européens, de la politique, de l’exil et du rôle de la littérature.

Par sa diversité, l’ouvrage enrichit considérablement la connaissance de la dernière décennie de l’écrivain autrichien, une période qui voyait Zweig, comme le titre l’indique, à la fois convaincu de l’esprit du projet européen et désespéré face à la brutalité et aux tragédies de son temps.

Jacques Le Rider et Klemens Renoldner s’entretiendront en ligne avec Géraldine Schwarz.

Jacques Le Rider, directeur d'études à l'École Pratique des Hautes Études, est l'auteur de nombreux ouvrages sur des écrivains viennois : Weininger, Hofmannsthal, Freud, Schnitzler ou récemment Karl Kraus.

Klemens Renoldner est un écrivain et germaniste autrichien. Il a dirigé le Centre Stefan Zweig de Salzbourg de 2008 à 2018 et a supervisé de nombreuses publications autour de cet écrivain, dont Stefan Zweig, instants d'une vie (Stock, 1994).

Géraldine Schwarz est une auteure, journaliste et réalisatrice de films documentaires franco-allemande. Elle intervient dans de nombreux pays sur les thèmes travail de mémoire, démocratie et populisme. Pour son livre traduit en dix langues Les Amnésiques Die Gedächtnislosen (Flammarion 2017 / Secession Verlag 2018), elle a obtenu entre autres le prix du livre européen. 
 
Dans le cadre du projet « Le livre politique » avec la Heinrich-Böll-Stiftung France

 

Retour