Film + entretien avec la directrice A River Runs, Turns, Erases, Replaces de Shengze Zhu

A River Runs, Turns, Erases, Replaces von Shengze Zhu © BURN THE FILM

Sa, 03.07.2021

16:00 - 18:15

BOZAR

+ séance de Q&R après la projection avec le réalisatrice Shengze Zhu

Chaque année, trois grands festivals du film allemands s’invitent à Bruxelles : le Forum de la Berlinale, le DOK Leipzig et la Duisburger Filmwoche. Cette année, parmi les films du Forum de la Berlinale, nous vous présentons entre autres A River Runs, Turns, Erases, Replaces de Shengze Zhu. Après la projection, la réalisatrice sera disponible pour une discussion en ligne avec Cristina Nord, directrice du Berlinale Forum. 

À propos du film : A River Runs, Turns, Erases, Replaces 

(États-Unis, 2021, sans dialogues, ST : anglais, 87’) 

Des images d’avant, des images d’après, et quatre lettres. D’abord, les images d’après, prises par une caméra de surveillance à Wuhan. Des rues désertées qui ne retrouveront pas les passants avant le 4 avril 2020 – timidement, car dès que les sirènes retentissent, le monde est comme arrêté. Les autres images sont d’avant. Des plans-séquence d’une beauté discrète, tournés ici, tournés là-bas, la symphonie d’une grande ville sans musique. Wuhan fonce vers l’avenir, une multitude de chantiers de construction qui font émerger des champs brumeux des bâtiments éclairés au néon et des ponts, tandis que des buffles d’Asie paissent non loin de là. Les quatre lettres sont adressées à un compagnon, une grand-mère, un père, une sœur, tous disparus. Les mots deviennent lisibles, les images qu’ils évoquent se superposent aux images de l’écran. Des visions mélancoliques du passé se superposent : une foule au bord du fleuve, un pavillon inondé, le premier trajet en métro sous le Yangzi, des personnes qui se baignent dans le fleuve qui, au loin, se confond avec le ciel brumeux. Tant de temps a passé, mais la rivière continue de couler. Et n’oublie pas. (James Lattimer) 

À propos de la réalisatrice : Shengze Zhu 

Née en 1987 à Wuhan en Chine. La réalisatrice et productrice vit à Chicago aux États-Unis. Pour ses débuts, elle signe Xu jiao en 2014. A River Runs, Turns, Erases, Replaces est son quatrième long-métrage. 





« PERSPEKTIVEN - Berlinale Forum, DOK Leipzig, Duisburger Filmwoche » est une initiative du Goethe-Institut Bruxelles et de BOZAR Films, programmée avec Le p'tit ciné asbl, en coopération avec le Berlinale Forum, Arsenal - Institut für Film und Videokunst, DOK Leipzig et Duisburger Filmwoche. La série bénéficie du soutien du département de la culture et de l'Europe du Sénat de Berlin.

Retour