Raccourcis:

Aller directement au contenu (Alt 1)Aller directement à la navigation secondaire (Alt 3)Aller directement à la navigation principale (Alt 2)

#artbits tour de ville
Instantané : Las Vegas

Las Vegas Mural: Hunter S. Thompson von Ruben Sanchez© Claus Schmidt

Las Vegas en dehors du strip

Que vous vient-il en tête lorsque vous pensez à Las Vegas? Las Vegas Parano de Hunter S. Thompson, Sin City, le paradis des joueurs? Si le célèbre Las Vegas Strip, avec ses casinos et ses hôtels étincelants, est le plus grand employeur et le moteur économique de la ville, il y a aussi le Las Vegas off the Strip, avec sa scène culturelle indépendante : art urbain, théâtres gratuits, arts visuels et bien plus. Par ailleurs, le Las Vegas Strip n’est pas à Las Vegas, il se trouve en dehors des limites de la ville. Si vous n’avez visité que le Strip, vous n’avez pas vraiment été à Las Vegas.

À mi-chemin entre le Strip et le centre-ville de Las Vegas se trouve le 18b Arts District de Las Vegas avec ses allées pleines d’art urbain, ses galeries indépendantes, ses théâtres gratuits, ses cafés et ses boutiques et magasins d’occasion.

Le 18b Arts District de Las Vegas a été fondé en 1998 pour promouvoir l’art, les affaires et la croissance résidentielle. Il s’étend sur 18 pâtés de maisons d’ouest en est entre le boulevard Las Vegas et la rue Commerce, et du nord au sud entre l’avenue Gass et l’avenue Utah, d’où le « 18b » dans son nom. En conséquence, les entrepôts et les magasins ont été transformés en galeries et en bars. La galerie la plus connue est la Las Vegas Arts Factory située sur le boulevard Charleston Boulevard au coin de la rue Main.

Art urbain dans le 18b Arts District de Las Vegas

Comme dans la plupart des villes, les graffitis sont illégaux à Las Vegas. Après la création du Arts District en 1998, un groupe d’artistes attaché à Iceberg Slick (@icebergslick sur Instagram) a contacté des propriétaires d’immeubles pour leur demander de mettre les façades de leurs bâtiments à la disposition d’artistes d’art urbain pour qu’ils y peignent leurs murales et y écrivent des graffitis. Ces demandes ont été reçues favorablement et la Graffiti Alley est devenue un refuge pour les artistes urbains de Las Vegas. Au départ, il y a eu de nombreux désaccords avec le service de police de la communauté urbaine de Las Vegas, qui dispose d’un groupe de travail sur les graffitis pour lutter contre la criminalité des gangs de rue. Cependant, ces frictions ont été réglées par des discussions entre les artistes, la ville et la police. Si la Graffiti Alley d’origine existe toujours, l’art urbain se retrouve désormais partout dans le 18b. Aujourd’hui, les propriétaires exposent fièrement des œuvres d’art créées par des artistes de Las Vegas, qu’ils ont commandées et payées, sur les façades de leurs commerces.

Fremont East

 La rue Fremont est l’une des plus anciennes et des plus importantes rues du « vieux » Las Vegas. La gare se trouve à son extrémité ouest. La ville y a été fondée en 1905 et comptait alors environ 350 habitants. Ce n’est qu’en 1945 que Las Vegas a dépassé pour la première fois les 10 000 habitants. Les casinos et les hôtels abondaient entre la gare et le boulevard Las Vegas, tandis que l’est du boulevard Las Vegas (la rue Fremont Est) regorgeait de magasins et de motels.

La concurrence du Las Vegas Strip, qui se trouve à l’extérieur de la ville, leur a causé de plus en plus de problèmes économiques et, à partir des années 70, la zone a acquis une réputation de bastion de la criminalité et s’est détériorée d’année en année. La zone ne s’est rétablie que vers 2010 et est aujourd’hui l’un des centres culturels de la ville avec le 18b Arts District.

Malgré des années de progrès, culturels et autres, les cris de "Las Vegas n'est pas une vraie ville" persistent. Mais les insulaires et les snobs se verraient instruits juste en jettant un regard désinvolte sur un centre-ville enveloppé de murales et collagé d‘affiches, révélant une métropole vibrante, spontanée - et toujours en développement.

Mike Prevatt / Las Vegas Weekly

Le projet privé du fondateur de Zappos, Tony Hsieh, qui a investi environ 350 millions de dollars dans la région, et le festival de musique Life is Beautiful, qui a débuté en septembre 2013 et qui se déroule chaque année depuis, ont joué un rôle majeur dans la reprise du centre-ville.
 
Hsieh et les organisateurs du festival Life is Beautiful ont tous deux financé la création de peintures murales. En plus de musiciens et de groupes de renommée mondiale, le festival Life is Beautiful invite également des artistes urbains du monde entier à orner la rue Fremont Est de leurs créations. La transition d’un quartier problématique vers l’un des quartiers les plus branchés de la ville a réussi et aujourd’hui, le centre-ville de Las Vegas ne peut plus être imaginé sans la scène animée de la rue Fremont Est et de ses environs.
TravelMarx

Auteur

Claus Schmidt
Avocat devenu photographe. Il vit à Las Vegas depuis près de dix ans, aime le centre-ville, mais ne s’engage pas dans les jeux de hasard.
Claus Schmidt a été élu BEST STREET PHOTOGRAPHER 2019 par le Las Vegas Weekly. Ses photos « Las Vegas off the Strip » se trouvent sur Instagram : @lvelectrified.