Raccourcis:

Aller directement au contenu (Alt 1)Aller directement à la navigation secondaire (Alt 3)Aller directement à la navigation principale (Alt 2)

Littérature noire contemporaine
"Qui sera entendu et qui sera réduit au silence ?"

Sharon Dodua Otoo
Sharon Dodua Otoo | © Ralf Steinberger

Ce que nous considérons comme l'histoire du monde est toujours dominée par les hommes blancs. Cette domination repose non seulement sur la sélection de figures stylisées, censées faire époque, mais aussi sur les perspectives et les identités de ceux qui les racontent. Une conversation avec l'auteure Sharon Dodua Otoo.

Avec son premier roman, l'écrivaine, qui a remporté le prix Ingeborg Bachmann en 2016, remet en question à la fois la compréhension linéaire du temps, axée sur la croissance et les objectifs, et le personnel masculin de l'histoire mondiale supposée.

Dans son roman, l'histoire et les récits de femmes de plusieurs siècles sont tissés ensemble, à commencer par une protagoniste ghanéenne du 15e siècle. Entre autres, la mathématicienne Ada Lovelace, qui a été la première personne de l'histoire à programmer, apparaît plus tard.

Adas Raum montre comment les déplacements des femmes de couleur de la mémoire collective sont liés au fait que les colonisateurs ont volé des objets culturellement précieux qui se trouvent encore en Europe aujourd'hui, où le racisme et le sexisme quotidiens façonnent encore le présent. Mais le livre d'Otoo raconte également quelles histoires existent et pourraient exister en dehors du récit dominant. 
 

L'entretien a été réalisé par Regine Hader.