Raccourcis:
Aller directement au contenu (Alt 1)Aller directement à la navigation secondaire (Alt 3)Aller directement à la navigation principale (Alt 2)

À propos de : Façonner le passé

Façonner le passé s’accorde et s’appuie sur le travail de leaders émergents de mouvements locaux, nationaux et transnationaux pour se souvenir d’urgence par la réflexion.

Les lieux de mémoire, tels que les monuments, les statues, les parcs et les noms de rues, façonnent les perceptions communes de la société. Ils influencent ce qui est rappelé, effacé, désavoué et susceptible d’être réinterprété. D’importantes interventions sur le terrain ont été encouragées par des artistes et des praticiens en quête de perspectives antiracistes, décoloniales et transnationales. Ces discours actuels sur le traitement des monuments et d’autres formes de commémoration mettent en lumière les (in)visibilités et la possibilité de différentes interprétations du passé dans le domaine public.

Un partenariat entre le Goethe-Institut, le Monument Lab et le Centre fédéral pour l'éducation politique (Bundeszentrale für politische Bildung/bpb), Façonner le passé réunit des travailleurs de la mémoire du Canada, du Mexique, des États-Unis et de l’Allemagne qui ont expérimenté de nouvelles approches pour façonner le passé dans leur propre contexte local.

Le projet comprend une grande conférence publique intégrée à l’hôtel de ville annuel du Monument Lab en octobre 2020, des événements locaux à l’automne 2020, une exposition multisite dans plusieurs Goethe-Instituts en Amérique du Nord en 2021, et une publication qui situe les projets des boursiers dans leur contexte en tant qu’intervention radicale et mise à jour du paysage monumental.