Raccourcis:

Aller directement au contenu (Alt 1)Aller directement à la navigation secondaire (Alt 3)Aller directement à la navigation principale (Alt 2)
New Nature Vitrines© Suzanne Kite

New Nature Vitrines est une exploration de tout ce qui se trouve - de manière inexplicable, irrévérencieuse, monstrueuse - au-delà de la notion humaine de « nature ».

Nous ne savons toujours pas un millième de un pour cent de ce que la nature nous a révélé.

Albert Einstein


Trailer

New Nature Vitrines © Copyright Control

New Nature
Vitrines


Le programme

Cette série rassemble des œuvres audiovisuelles et sonores d'artistes, de cinéastes, de technologues et de scientifiques contemporain.e.s, qui mettent de l'avant des histoires et des modèles qui interrogent l'anthropocentrisme inhérent aux images, souvent en s'écartant des codes et des conventions des films sur la nature, ou en les subvertissant complètement.  

Les artistes, basé.e.s en Allemagne, au Canada, au Mexique et aux États-Unis, proposent des paysages sonores complexes, des perspectives aériennes et microscopiques, des images imprégnées de lichen, de saleté, de fourrure et de bactéries. Leurs œuvres mettent au jour des systèmes biologiques, inter-espèces et informatiques complexes, tous en état de devenir constant, qui vacillent avec des réalités qui dépassent notre conscience et invoquent des réinventions idiosyncrasiques de notre relation avec le monde naturel.  

Les œuvres seront présentées en même temps au Goethe-Institut Montreal, du 16 novembre au 6 décembre 2020, et dans les vitrines des espaces d'exposition de trois quartiers différents de Berlin :  

  • Berlin Weekly - du 16 au 22 novembre  
  • feldfünf - du 23 au 29 novembre  
  • goeben - du 30 novembre au 6 décembre 

Ainsi que dans les vitrines du Goethe-Institut New-York (15 décembre 2020 au 8 janvier 2021).

La présentation des œuvres sur des vitrines au cœur des deux métropoles, dans l’espace public, respecte les consignes sanitaires imposées dans le cadre de la COVID-19, tout en proposant des rencontres décentralisées et inattendues, émotionnelles et viscérales avec la nature jaillissant des façades quotidiennes de nos villes.

Le public pourra observer les œuvres de l'extérieur. Un système de synchronisation audio stéréo sera également accessible via les téléphones intelligents des visiteurs. 

 

New Nature Vitrines est une initiative du Goethe-Institut, sous la direction de Samara Chadwick et Sandra Teitge, et produite par Retune - Creative Technology Platform. 


Les Œuvres

Lichen © Lisa Jackson

Lisa Jackson
Lichen

Souvent méconnu, le lichen occupe une place importante dans le film hors du commun de Lisa Jackson qui propose des leçons que nous pourrions tirer des organismes vivant dans une telle tension dynamique avec leur environnement.

Parallele I © Harun Farocki GbR

Harun Farocki
Parallele I

Un regard sur l’histoire de l’infographie depuis les années 1980 et sur la façon dont elle a représenté le paysage.

New Maps of Hyperspace_Test_01 © Doireann O'Malley

Doireann O'Malley
New Maps of Hyperspace_Test_01

Explorez un environnement post-humain où plusieurs expériences pour la survie de l’humanité se retrouvent abandonnées : des ruches d’abeilles en incubateur, des modèles 3D de corps, et des colonies de plantes et d’insectes sont désertés. L’œuvre se situe dans un temps liminaire après qu’une catastrophe climatique ait détruit la vie. L’œuvre s’intéresse à la théorie des systèmes, à la sensibilisation au changement climatique, à la conscience numérique et à l’exploration des données.

«Stones make birds make stones» (inyan/zintkala/inyan kagapi) Courtoisie de l'artiste © Suzanne Kite

Suzanne Kite
inyan/zintkala/inyan kagapi

 (stones make birds make stones)
En réponse à l’installation de Martha Tuttle, A stone that thinks of Enceladus (« Une pierre qui pense à Encelade »), des manipulations de StyleGAN montrent des photographies de pierres essayant de se rassembler en forme d’oiseaux. La bande sonore comprend des enregistrements d’un estuaire de la rivière Hudson, le clapotis de la rivière aux pieds du poète, le hum de Taos, un dispositif électrique de l’échelle de Jacob, la répétition d’un sextuor de coquilles de conque, un extrait de harpe d’une œuvre précédente et la voix de l’artiste.

Europium © Lisa Rave

Lisa Rave
Europium

En utilisant différentes imageries, le film d’essai Europium tisse un récit autour de l’élément terre rare « europium ». Nommé d’après le continent européen, le matériau sera prélevé au fond de l’océan pour assurer des images en couleurs brillantes sur les écrans des téléphones intelligents, et pour garantir l’authenticité des billets de banque en euros. Le film décrit ce fait apparemment banal comme un retour et une répétition de l’histoire, exposant les fantômes invisibles du passé tels qu’ils apparaissent dans les objets modernes de notre vie.

Parallel III © Harun Farocki GbR

Harun Farocki
Parallele III

Parallel III cherche les limites du monde des jeux et de l’environnement bâti qu’ils représentent.

Still Life © Florian Fischer, Johannes Krell

Florian Fischer, Johannes Krell
Still Life

Magnifiquement tourné dans le parc national du Harz, en Allemagne, Still Life montre des animaux en train de regarder directement dans la caméra, un angle habituellement considéré comme étant un faux pas dans les documentaires sur la nature. Le film signale ainsi la façon dont la « nature » est souvent mise en scène.

Estanque Lunar (Lunar Pond) © Colectivo Los Ingrávidos

Colectivo Los Ingrávidos
Estanque Lunar (Lunar Pond)

Lunar Pond fait partie d’une série audiovisuelle sur les cycles et les rythmes lunaires. L’œuvre tente d’évoquer, d’intégrer et de développer la présence mythique de la déesse lunaire aztèque Coyolxauhqui, rappelant ainsi le paysage contemporain érodé de notre époque.

A Demonstration © Sasha Litvintseva, Beny Wagner

Sasha Litvintseva, Beny Wagner
A Demonstration

A Demonstration est un film de monstres sans monstres inspiré par l’existence de taxonomies de monstres au cœur de la science européenne des débuts de l’ère moderne.

Fracking © Colectivo Los Ingrávidos

Colectivo Los Ingrávidos
Fracking

Une fracture traverse l’image. Des pinces et des foreuses hydrauliques préparent les filaments du Capital à la grande épreuve industrielle. Les strates, les trous noirs, commencent à se fissurer. Une bataille a lieu : qui a volé la terre?

The Inhumanities © Aljumaine Gayle / Ladan Siad

Aljumaine Gayle / Ladan Siad
The Inhumanities

Une courte vidéo qui explore la relation entre la gestion de la terre par les Noirs et les autochtones en relation avec la crise climatique.

Holobiont © Jenna Sutela

Jenna Sutela
Holobiont

Holobiont considère l’idée de la cognition incarnée à l’échelle planétaire, en zoomant de l’espace vers la flore intestinale.

The Infernal Grove © Duke and Battersby

Cooper Battersby, Emily Vey Duke
The Infernal Grove

L’histoire est connue : nous aimons la chose, nous nous en approprions et nous la déplaçons ailleurs afin qu’elle soit plus proche de nous et que nous puissions la regarder, puis nous la tuons. Voici un film sur sa mort, afin de l’observer encore et encore, plus vite, plus lentement, à l’envers.


Berlin Featured Works

Nam Gut © Jenna Sutela

Jenna Sutela
Nam-Gut

Nam-Gut (the microbial breakdown of language) (« Nam-Gut, la décomposition microbienne de la langue ») présente un ordinateur de brassage maison actionné par une colonie symbiotique de bactéries et de levures et produisant une nouvelle forme de langue. Un texte sur les lois du code et le cerveau intestinal inspiré d’une ancienne incantation sumérienne est traité par le thé, le sucre, les bactéries acétiques, les saccharomyces, les brettanomyces, les lactobacilles, les pédiocoques, le gluconacetobacter kombuchae, les zygosaccharomyces kombuchaensis et Jumbo.

Waltz © Joan Jonas

Joan Jonas
Waltz

La performance de Jonas, un hommage au théâtre français en plein air du XVIIIe siècle, intègre dans le récit la mythologie ainsi que des événements spontanés.

nimiia cétiï © Jenna Sutela

Jenna Sutela
nimiia cétiï

nimiia cétïï (2018) est une œuvre audiovisuelle de Jenna Sutela qui utilise l’apprentissage machine et le mouvement du Bacillus subtilis nattö, pour générer une nouvelle langue écrite et parlée. Dans ce projet, la machine est un moyen qui canalise les messages d’entités qui ne peuvent généralement pas parler.