Patrick Penot

Mes rapports avec le Goethe-Institut

Silhouette 50 Jahre Goethe-Institut Lyon © Goethe-Institut Lyon

Mes rapports avec le Goethe-Institut remontent aux années passées dans le réseau culturel français à l’étranger et particulièrement aux relations riches et fréquentes instituées à Varsovie entre le Goethe-Institut et l’Institut français.

C’est donc tout naturellement que dès la réouverture des Célestins après travaux, pour la saison 2005-2006, je me suis tourné vers le Goethe-Institut de Lyon au moment de l’accueil de « Maison de Poupée » d’Ostermeier. Depuis, rencontres et débats au Goethe avec les metteurs en scène allemands invités n’ont jamais cessé et ont jalonné mes années « Célestins ».

Mais c’est peut-être avec le Festival Sens Interdits que notre collaboration a été la plus significative. Ainsi en 2013, l’accueil du très beau spectacle de Nicole Oder, « ArabQueen » a ouvert un partenariat avec le Goethe qui s’est élargi lors de la 4ème édition du festival en 2015. En effet, un nouveau partenariat conséquent a facilité l’accueil des trois spectacles de langue allemande programmés : « Displaced Women » de Monika Dobrowlańska, « Hate Radio » de Milo Rau et « Common Ground » de Yaël Ronen.

Sens Interdits s’associera avec plaisir aux festivités marquant les 50 ans à Lyon de cette belle institution. 

Patrick Penot
 
Top